Icon Sport

Les Catalans ont dompté leur bête noire

Les Catalans ont dompté leur bête noire

Le 04/02/2018 à 15:57Mis à jour Le 04/02/2018 à 17:24

En venant à bout de Colomiers 40-13 ce dimanche en clôture de cette 22e journée, Perpignan a battu une équipe qu’elle ne parvenait pas à maîtriser depuis plus de trois ans et demi. Les Catalans marquent aussi le bonus offensif grâce aux quatre essais de Torfs, Cocagi, Selponi et Acebes contre des Columérins qui n'ont existé que par bribes.

La danger est venu du fond de court. Acculé, Colomiers n’a pas su bien sortir de son camp au pied et renverser la pression. Avec un triangle Farnoux-Bousquet-Acebes, l’Usap a profité des espaces depuis son troisième rideau pour relancer, mettre l’équipe dans l’avancée et marquer des points au pied (20 points de Bousquet encore) ou à la main.

Adrea Cocagi (Perpignan) célébrant son essai face à Colomiers le 04/02/2018

Adrea Cocagi (Perpignan) célébrant son essai face à Colomiers le 04/02/2018Icon Sport

Si la touche et la mêlée de Perpignan ont d’abord été en souffrance, la Colombe a pris le relais dans le deuxième acte. L’adresse de Brazo dans les airs et le rapport puissance – continuité dans le jeu de la paire Vivalda – Eru a aussi compté face à ces Haut-Garonnais trop impatients durant leurs temps forts.

Jens Torfs (Perpignan) vs Colomiers le 04/02/2018

Jens Torfs (Perpignan) vs Colomiers le 04/02/2018Icon Sport

Jean-Pierre Pérez sorti sous les ovations

Pour les Sang et Or, il s’agit d’un 4e succès de suite. Une première cette saison. Avec ce succès bonifié arraché à deux minutes du terme, les Sang et Or reprennent la deuxième place au classement à Mont-de-Marsan et mettent la pression au leader montalbanais.

Enzo Selponi (Perpignan) vs Colomiers le 04/02/2018

Enzo Selponi (Perpignan) vs Colomiers le 04/02/2018Icon Sport

Mais surtout, le déclic pourrait être psychologique. Alors que le retour à Aimé-Giral de Jean-Pierre Pérez avec un autre maillot s’est traduit par des ovations à sa sortie, Perpignan a dompté sa bête noire. Après cinq défaites et un match nul contre une USC concurrente pour participer aussi aux phases finales, les Catalans ont glané un succès précieux contre ceux qu’ils ne battaient plus depuis trois ans et demi. Et dans la course à la qualification, chaque étape est décisive pour les hommes de Lanta, Arlettaz et Freshwater.

Contenus sponsorisés
0
0