Icon Sport

Lazzaroto : "Cette victoire à Montauban ne doit pas être une fin en soi"

Lazzaroto : "Cette victoire à Montauban ne doit pas être une fin en soi"

Le 15/02/2018 à 14:03

Condamné à la Fédérale 1 il y a seulement quelques semaines, Carcassonne a complètement renversé la situation notamment grâce à son exploit à Sapiac (13-16) contre Montauban juste avant la trêve. Une nouvelle dynamique a confirmer selon l'ailier Benoit Lazzarotto.

Comment s'est passé la reprise après cette victoire héroïque à Sapiac contre le leader montalbanais?

Benoit Lazzarotto: Après cette victoire, le staff a décidé de nous laisser la semaine. On a beaucoup puisé dans nos ressources à Montauban et on était plus que fatigué. On avait juste un petit programme à faire pour nous maintenir en forme. Cette coupure nous a fait du bien. On a régénéré les organismes mais on s'est très vite remis au travail. Cette victoire à Montauban ne doit pas être une fin en soi. Il va falloir finir la saison en beauté si on veut espérer se maintenir. Désormais, tous les matches vont être importants.

Benoit Lazzarotto, l'ailier de Carcassonne

Benoit Lazzarotto, l'ailier de CarcassonneIcon Sport

Ce succès peut-il représenter un tournant dans la saison de Carcassonne?

B.L: Je ne sais pas trop. C'est difficile à dire maintenant. On le saura plus tard dans la saison. A Carcassonne, on a souvent tendance à se relâcher après un bon résultat. C'est une mauvaise habitude. On doit se dire que le travail n'est pas terminé et se remettre au boulot pour réaliser une bonne performance contre Colomiers. On doit enchaîner par une victoire pour se rapprocher un peu plus de notre objectif qui est le maintien.

"On a surtout pris conscience qu'on n'avait plus rien à perdre"

Clément Doumenc - Carcassonne

Clément Doumenc - CarcassonneRugbyrama

N'avez-vous pas peur que la coupure soit arrivée au moment pour l'USC?

B.L: On avait quand même vraiment besoin de couper. Les organismes étaient usés et on arrivait à la fin d'un bloc de cinq matches. L'état de fatigue du groupe était important et avoir joué à quatorze contre quinze contre Montauban une bonne partie de la rencontre n'a rien arrangé. Au contraire, pour nous, la trêve était bienvenue. On en avait vraiment besoin pour évacuer, souffler et préparer la suite.

Vous étiez condamnés à la Fédérale 1 il y a seulement 1 mois et désormais, tout est relancé, le maintien semble à nouveau être un objectif accessible. Comment vivez-vous ce revirement de situation?

B.L: C'est le sport de haut niveau qui veut cela. On passe très vite d'une émotion à une autre. De notre côté, on a surtout pris conscience qu'on n'avait plus rien à perdre. Tout le monde nous voyait descendre. On a pris conscience que les bons résultats passeraient avant tout par nos propres actions. On ne doit pas se mettre plus de pression que cela.

" On se mettait énormément de pression et on n'avait pas de résultat. En gros, on passait pour des peintres... Au final, notre fierté a certainement pris le dessus"
""

Quel a été le déclic?

B.L: On a eu une véritable prise de conscience collective. Foutu pour foutu, on s'est dit qu'on n'avait plus rien à perdre. Notre fierté à peut-être pris le dessus. On se mettait énormément de pression et on n'avait pas de résultat. En gros, on passait pour des peintres... Au final, notre fierté a certainement pris le dessus. Cela aurait peut-être dû avoir lieu bien plus tôt. Si cela avait été le cas, on n'en serait pas là. Mais si on continue comme ces dernières semaines, il n'y a pas de raison que cela ne nous sourit pas.

Carcassonne vs Mont de Marsan

Carcassonne vs Mont de MarsanEurosport

Avez-vous senti un changement d'attitude dans le groupe depuis quelques semaines?

B.L: C'est certain, on y croit. Si ce n'était pas le cas, on n'aurait peut-être pas réussi nos dernières performances. Malgré tout, il ne faut pas penser être arrivé au bout. On doit être capable de confirmer notre exploit à Montauban et poursuivre notre dynamique positive. En cela, le match à venir contre Colomiers pourrait représenter un tournant dans notre saison.

Et justement, comment abordez-vous votre prochain match face à Colomiers?

B.L: On doit faire exactement comme nos trois derniers matches. Peu importe l'adversaire, on doit se recentrer sur nous-mêmes et imposer notre rythme. Depuis un mois, on ne pratique pas le plus beau rugby mais on essaye avant tout d'être efficace. En ce moment, cela nous sourit. Les rebonds sont en notre faveur donc on doit poursuivre nos efforts.

Contenus sponsorisés
0
0