Icon Sport

PRO D2 - 21e journée : Perpignan s'offre Agen en clôture de la 21e journée (37-20)

Perpignan se replace, Agen cale de nouveau

Le 19/02/2017 à 16:01Mis à jour Le 19/02/2017 à 16:41

PRO D2 - Ce dimanche, Perpignan a confirmé sa bonne forme du moment en faisant tomber Agen à Aimé-Giral (37-20). L'Usap se replace, Agen reste 4e.

Perpignan s’offre une troisième victoire de rang (37-20), chose qui n’était plus arrivé depuis octobre dernier. Si les Catalans sont en forme en ce moment, ce n’est pas le cas des Agenais. Après avoir perdu pour la première fois à Armandie la semaine passée, le joueurs de Blin n’ont pas su réagir. Ils laissent donc la première place au classement à Oyonnax, et permettent à l’USAP de revenir à la 8e place, à 7 points de la 5e place qualificative pour les barrages. Ce match, les Sang et Or l’ont dominé, dans tous les domaines, mais ils ont manqué d’énergie pour glaner le bonus offensif.

Une mélée usapiste conquérante

No scrum, no win. Les Agenais confirmaient l’adage ce dimanche après-midi. Ils ne reprenaient le dessus dans ce secteur qu’en toute fin de match. Quand le deuxième ligne perpignanais Vivalda sort, blessé (72e). L’USAP devait alors composer avec un avant en moins. La raison ? Il n’y avait plus personne sur le banc côté catalan.

Mais avant cela, alors que le match est déjà gagné par les joueurs d’Arlettaz d’ailleurs, les Lot-et-Garonnais souffraient en mêlée. M.Castaignède, épuisé par l’indiscipline agenaise dans le secteur, sévissait avant l’heure de jeu. Akhobadze, tout juste entré en jeu, en subissait les frais (51e). Par deux fois, derrière leur mêlée conquérante, les Perpignanais marquaient un essai (Farnoux 16e, Ecochard 22e). Et même une troisième fois : l’essai de Carbou (61e), celui du temporaire bonus offensif, se réalisait après une pénal’touche, obtenue suite à … une mêlée !

Des Agenais fantomatiques

Ce dimanche après-midi, les Lot-et-Garonnais voyaient très, très peu le ballon. Car, en plus de leur mêlée dominatrice, les Catalans avaient de l’envie. L’envie de mettre de la vitesse et du rythme. L’envie de l’emporter et de ravir le public d’Aimé-Giral aussi. "Il faut redorer le blason de ce club", explique Mathieu Acebes, l’ailier de l’USAP, au micro de notre consœur d’Eurosport.

Perpignan voulait gagner pour vivre encore en Pro D2, pour en jouer les phases finales. Agen se devait de réagir après sa première défaite à domicile la semaine passée, et regagner la première place au classement. Impossible face à la furia catalane. Déjà, pendant le match, les joueurs de Blin ne parvenaient jamais à réagir. Ils le faisaient après 30 minutes seulement lors du premier acte. Et puis à la 65e (Tilsley), histoire de priver leurs adversaires du bonus offensif. Favori en début de saison, Agen se montrait décevant cet après-midi. Perpignan avait plus de cœur, mais pas assez de précision pour glaner 5 points de plus au classement.

Contenus sponsorisés