Midi Olympique

La 4e journée en questions

La 4e journée en questions
Par Rugbyrama

Le 26/09/2008 à 12:17Mis à jour

Béziers va-t-il au devant d'une crise? Aurillac sera-t-il toujours invaincu? La 4e journée du Pro D2 en cinq questions.

Aurillac sera-t-il toujours invaincu?

Large vainqueur du Stade bordelais la semaine dernière, le Stade aurillacois met son invincibilité en jeu au Racing Metro. Sacré test en perspective surtout que le souvenir du voyage de l'an dernier est douloureux pour les Cantaliens. Ils étaient revenus "Fanny" de la capitale, 46-0. Face au Racing, huitième, Aurillac aura donc fort à faire. Le Racing prend confiance et s'offre même le luxe de faire tourner sa charnière Fillol-Mehrtens au profit de Berry-Dubois.

Béziers va-t-il au devant d'une crise?

En cas de nouveau revers face à Grenoble, Béziers va devoir faire le dos rond. Inexistants face à Colomiers, les Biterrois sont sommés par leur président de réagir et vite. Quasi-demi-finaliste l'an passé, l'ASBH partait cette saison avec l'envie de se donner du temps. Mais le président ne pensait vraiment pas faire face à un tel début de saison catastrophique. Attention à la bête blessée...

La méfiance suffira-t-elle à Pau?

Cela devrait grandement aider en tout cas à éviter le piège columérin. Les Haut-Garonnais jouent de l'effet de surprise et engrangent de la confiance. Cinquième avec une seule victoire, Colomiers espère bien poursuivre à Pau. Mais grâce au jeu qui se met doucement mais efficacement en place, les Palois ont de solides arguments pour déjouer le piège.

Tarbes va-t-il relever la tête?

Balayé 56-3 à Lyon, Tarbes frôle la zone de relégation. La venue d'Agen samedi soir à Maurice-Trélut est le moment ou jamais de se réveiller. Déjà défait à domicile par Aurillac, le TPR est dans l'urgence. Mais ce sera sans le demi de mêlée Thierry Lacrampe, victime d'une luxation acromio-claviculaire.

A qui le derby de l'Atlantique?

Bordeaux-La Rochelle. Deux victoires pour une défaite chacun. Un bilan équilibré pour ses deux formations qui vont se disputer la suprématie régionale dans un mano a mano de haute-volée. Bordeaux aura l'avantage d'évoluer à domicile, ce qui lui a plutôt bien réussi depuis le début de la saison. Mais c'est avec un groupe quasiment complet que La Rochelle va effectuer ce court déplacement et comme les Charentais l'ont montré au Racing Metro : évoluer loin de leurs bases ne les bride pas... alors si près de chez eux.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés