AFP

TOP 14 - Devoirs de vacances en Auvergne pour la Section paloise

Devoirs de vacances en Auvergne pour Pau

Le 17/08/2017 à 10:09Mis à jour Le 17/08/2017 à 10:50

TOP 14 - Après 9 semaines de préparation ponctuées d’un match face à Soyaux-Angoulême début août, la Section paloise va se frotter à Clermont, vendredi soir à Issoire. Une rencontre amicale qui s’apparente à un véritable test à une semaine de la reprise du championnat.

À une dizaine de jours de la reprise du Top 14 et du premier rendez-vous à Toulon, la Section paloise peaufine sa préparation au centre d’entraînement d'Ousse-des-Bois. Depuis 9 semaines déjà, les Vert et Blanc répètent leurs gammes, assimilent les plans de jeu et montent en puissance. Le premier match amical, disputé le 4 août dernier face à Soyaux-Angoulême, équipe de Pro D2, s'est soldé par une victoire 40 à 21. Mais le second défi, vendredi soir à 19 heures, à Issoire, contre Clermont, s'annonce d'un tout autre calibre. Une rencontre pour laquelle Simon Mannix a retenu un groupe de 27 joueurs afin de procéder à une large revue d'effectif.

"Pau est capable de jouer un rôle dans ce championnat" (Mannix)

Bien qu'amical, ce rendez-vous contre le champion de France en titre constitue un test grandeur nature sans valeur comptable. "Bien sûr que ça reste un match amical", témoigne Simon Mannix. "Néanmoins, face à Clermont, champion de France, c'est un test. Un test au cours duquel aucun point ne sera attribué mais qui va me permettre de voir certains joueurs en situation pour la première fois de la saison." Le manager palois attend de ses troupes de l'engagement physique et la validation sur le terrain du travail réalisé. "Je sais que nous avons progressé par rapport à notre première sortie face à Angoulême", poursuit-il. "Maintenant, même si le résultat de vendredi soir n'est pas capital, le contenu me permettra d'établir un point d'étape."

Simon Mannix (Section paloise) - janvier 2017

Simon Mannix (Section paloise) - janvier 2017Icon Sport

Un point d'étape à une semaine à peine de l'ouverture du Top 14 où la Section se déplacera à Toulon avant d’aller, huit jours plus tard, à Toulouse. Deux confrontations qui n'inquiètent pas outre mesure Simon Mannix car il s'attend à un championnat serré. "Chaque match s'annonce compliqué aussi bien à l'extérieur qu'à domicile", insiste-t-il. "Le niveau du Top 14 augmente chaque année. À nous d'être performants dès l'ouverture, d'autant que nous sommes capables de jouer un rôle dans ce championnat. Compte tenu des changements au niveau du règlement, j'espère simplement que le début de saison sera plus facile à gérer pour les arbitres."

" Rendre des copies en adéquation avec le nouveau stade (Mannix)"

Il faudra attendre la 3e journée, dimanche 10 septembre, à 12h30, pour voir évoluer les Vert et Blanc dans leur antre du Hameau, contre Lyon. Un Hameau dont les travaux d'extension avancent à grands pas, mais qui ne sont toutefois pas achevés. Un futur stade que le staff et les joueurs attendent avec impatience et dont l'inauguration officielle est fixée fin décembre. "Nous devrons être capables de rendre des copies en adéquation avec ce magnifique outil mis à notre disposition", annonce-t-il. "Ça va être un endroit formidable !" La saison dernière, les Palois ont flirté avec le top 6 avant de se faire distancer lors de l’emballage final. Cette année, et compte tenu de la progression souhaitée par les dirigeants et le staff, l'objectif coule donc de source. La prudence reste toutefois de mise car seulement six sièges sont disponibles pour bien plus de prétendants.

L'avancée des travaux au stade du Hameau (tribune Est-Auchan) - 12 août 2017 (Crédit photo : Section paloise)

L'avancée des travaux au stade du Hameau (tribune Est-Auchan) - 12 août 2017 (Crédit photo : Section paloise)DR

C. Smith, modèle de Stanley

Côté joueurs, deux anciens de la maison jaune figurent dans le groupe palois qui évoluera à Issoire : le pilier Thomas Domingo et le centre Benson Stanley. "J’éprouve beaucoup de plaisir à revenir en Auvergne", souligne Thomas Domingo. "Je sais pertinemment que le match s’annonce compliqué car Clermont est déjà en place. Nous, nous devons éviter une grosse secouée avant le début du championnat. Comme Clermont, la Section propose un jeu dynamique. Pour ma part, je suis venu ici pour avoir du temps de jeu et relever un nouveau challenge. Tout se passe bien d’autant qu’il règne une excellente ambiance. Je suis excité par cette reprise."

Benson Stanley a retrouvé au sein de l’équipe Béarnaise une forte colonie Néo-Zélandaise dans laquelle figure un certain Conrad Smith, un modèle pour lui. "Conrad est une véritable référence pour nous les Néo-Zélandais", explique-t-il. "Il est déjà en forme. Je ne sais pas comment il fait !" Même s’il apprécie d’avoir pour coéquipiers d’anciens Blacks, Benson Stanley s’exprime en Français afin de se mélanger avec tout le monde et de s’intégrer parfaitement. "Pour moi c’est important d’échanger avec tout le monde", confie-t-il. "Ce n’est pas parce qu’il y a plusieurs Néo-Zélandais ici que nous devons rester entre nous". Même si ce match est amical, Benson Stanley espère le gagner. Quant à la Section, pour sa troisième saison en Top 14, elle aimerait réaliser un parcours similaire à celui de La Rochelle l’an dernier. Des Maritimes pour lesquels le club palois a toujours eu les yeux de Chimène.

Conrad Smith (Pau)

Conrad Smith (Pau)Icon Sport

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0