Icon Sport

Stagiaire Midol - Un œil sur l'écran et l'autre… sur l'écran !

Un œil sur l'écran et l'autre… sur l'écran !
Par Rugbyrama

Le 07/09/2018 à 10:16Mis à jour Le 07/09/2018 à 16:19

STAGIAIRE MIDOL - Enfin mon heure de gloire, la chance de ma vie. J’écris. Fini de servir les cafés, terminé les heures à chercher sur la toile le résultat de la 4e division du championnat bulgare… Oui, j’écris sur Rugbyrama et j’ai une rubrique à moi pour vous faire vivre mon actu : c’est la semaine du stagiaire du Midol !

Jean-Baptiste Barrère - Béziers

Jean-Baptiste Barrère - BéziersRugbyrama

À chaque fois que les commentateurs haussaient la voix, je me retournais pour voir ce qui se passait. La télé étant derrière mon bureau. La tentation était beaucoup trop forte, surtout que Béziers était devant au score au début du match grâce à un sprint fabuleux du centre le plus lent du championnat, Jordan Puletua. J'essayais bien de rester concentré sur ce qu'on m'avait demandé de faire. À savoir, écrire un article pour le journal sur la Ligue celte, qui reprenait ce week-end. Tout en faisant mes recherches sur les Zebre, le Leinster ou Glasgow, la pression me montait en même temps que Béziers se laissait décrocher au score.

Je ne parle pas du carton rouge en deuxième mi-temps où j'ai cru casser mon clavier d'ordinateur... Évidement qu'il est mérité ! Maxime Veau fait retomber Ratu sur la tête, et c'est bien dommage. D'autant que, quelques minutes plus tard, Popo (Jérôme Porical), plus lent numéro 15 du championnat, transperçait la défense montoise. Il arrivait à 15 mètres de l'en-but et décidait de faire la passe à Roméo Ballu... Mais quelle passe... Même un deuxième ligne ne fait pas des passes aussi mauvaises. Elle aurait permis à l’ailier supersonique de Béziers de marquer son quatrième essai personnel de la saison. Malheureusement, ce ne fut pas le cas.

Romeo Ballu of Beziers during Pro D2 match between Beziers and Massy

Romeo Ballu of Beziers during Pro D2 match between Beziers and MassyIcon Sport

Après cette action, je n'ai rien eu d'autres à me mettre sous la dent... Si ce n'est de voir Béziers concéder le bonus offensif aux Montois. C'est avec la déception du résultat que je me suis replongé dans mon travail.

Cette fois, il me fallait choisir les Tops et les Flops du week-end. Par obligation professionnelle, j'ai dû mettre le Stade Montois dans les Tops. Les Jaune et Noir ont quand même battu le club aux onze boucliers de Brennus. Plus sérieusement, Mont-de-Marsan reste invaincu cette saison. Mieux, en deux matchs à domicile, les hommes du duo, bientôt solo, Laussucq-Auradou, ont glané deux fois le bonus offensif à Guy Boniface. Pour conclure cette rubrique, parce que les Montois ont quand même un bel hymne, je vous laisse découvrir leur chanson qui reste dans la tête pendant au moins deux jours. Alors, sur l'air de l'Encantada, on chante tous : « Jaune et noir sont nos couleurs ! ». Ne me remerciez pas.

Contenus sponsorisés
0
0