Icon Sport

Lagisquet (sélectionneur du Portugal) songe à attirer Gomes Sa pour la Coupe du monde 2023

Lagisquet (sélectionneur du Portugal) songe à attirer Gomes Sa pour la Coupe du monde 2023
Par AFP

Le 27/11/2021 à 14:07Mis à jour

INTERNATIONNAL - La sélection portugaise de rugby, qui espère se qualifier pour le Mondial-2023 en France, envisage "de sonder" le pilier droit international français du Racing 92 Cedate Gomes Sa en vue de l'intégrer dans l'équipe, a indiqué vendredi à l'AFP son sélectionneur Patrice Lagisquet.

World Rugby a approuvé mercredi un assouplissement de la règle d'éligibilité des internationaux. Dès l'an prochain, un joueur pourra ainsi prétendre à changer d'équipe nationale une fois à condition de ne pas avoir disputé de match international durant les trois ans précédant sa demande et d'avoir un parent ou un grand-parent né dans le pays concerné.

"Cela permet d'avoir des joueurs sélectionnables que l'on n'avait pas envisagé. Je pense à Gomes Sa, le pilier du Racing 92 qui était encore en équipe de France en 2018", a expliqué le sélectionneur du Portugal Patrice Lagisquet. "Il est possible qu'on essaie de le sonder, qu'on voit si cela peut l'intéresser ou non", a précisé l'ancien ailier du XV de France (46 sélections de 1983 à 1991).

International - Patrice Lagisquet, seléctionneur du Portugal

International - Patrice Lagisquet, seléctionneur du PortugalIcon Sport

Gomes Sa, né à Canchungo en Guinée-Bissau, de parents portugais, est naturalisé français et compte neuf sélections avec les Bleus, la dernière en novembre 2018 face à l'Argentine. Le joueur de 28 ans pourrait donc changer de nationalité sportive en 2021 s'il en fait la demande et ne rejoue pas d'ici là avec le XV de France. Le Portugal, présent jusqu'ici à une seule édition de la Coupe du monde en 2007, vise un autre joueur du Top 14, le deuxième ligne de Brive Steevy Cerqueira (28 ans), qui a porté le maillot bleu dans les catégories de jeunes.

Initialement, le Portugal souhaitait "sélectionner des joueurs d'origine portugaise qui avaient été sélectionnés avec les moins de 20 ans (français) et étaient bloqués", a ajouté Lagisquet. Mais l'évolution de la règle modifie la donne. D'autres sélections nationales comptent profiter de cet assouplissement comme l'Algérie. Ainsi, l'ancien international français Maxime Mermoz (35 sélections), à la retraite depuis 2020, n'exclut pas, si son corps le lui permet, de reprendre le rugby pour aider le pays d'origine de sa mère à se qualifier pour le Mondial-2023.

Contenus sponsorisés