Other Agency

World Rugby va enquêter sur le président de la fédération fidjienne accusé d'homophobie

World Rugby va enquêter sur le président de la fédération fidjienne accusé d'homophobie
Par AFP

Le 20/04/2020 à 17:00Mis à jour Le 21/04/2020 à 10:34

INTERNATIONAL - World Rugby a annoncé lundi qu'elle allait enquêter sur des accusations d'homophobie à l'encontre du président de la fédération fidjienne, Francis Kean, l'un des principaux soutiens du président sortant de l'instance mondiale du rugby, Bill Beaumont, qui brigue un nouveau mandat.

Selon un article du Sunday Times, Kean, qui avait été condamné pour homicide en 2007, a été accusé d'"homohobie flagrante". "World Rugby note les accusations dans le (quotidien) britannique Sunday Times à l'encontre du président de la fédération fidjienne Ratu Vilikesa Bulewa Francis Kean et les prend très au sérieux", a indiqué un porte-parole à l'AFP lundi. "Le rugby est un sport construit sur des valeurs fortes de tolérance et World Rugby ne tolérera sous aucune forme des attitudes insultantes ou discriminatoires, comme indiqué dans son règlement", a-t-il poursuivi.

Ancien chef de la Marine Fidjienne et beau-frère de Frank Bainimarama, devenu Premier ministre à l'occasion d'un coup d'état en 2006, Kean avait été condamné à 18 mois de prison pour des coups et blessures qui avaient entraîné la mort d'un des convives au mariage de la fille de Bainimarama, qui est aussi sa nièce. Il avait ensuite été dénoncé par deux rapports d'Amnesty International au sujet de l'impunité dont bénéficiaient les forces de l'ordre fidjiennes, y compris à la suite de tabassages ou de viols, lorsqu'il était en charge du système pénitentiaire de l'archipel, à partir de 2016.

Un enregistrement de Kean où il tient des propos violemment homophobes a aussi été mis à la disposition du Sunday Times. "World Rugby est actuellement en contact avec la fédération fidjienne de rugby et il serait inapproprié de faire davantage de commentaires à ce stade", a souligné le porte-parole de World Rugby. Kean fait partie des soutiens de l'ancien deuxième-ligne international anglais Bill Beaumont, qui souhaite se faire réélire à la tête de World Rugby lors d'élections fin avril pour laquelle il sera opposé à son vice-président, l'Argentin Augustin Pichot.

Kean a même été proposé par la fédération française et son président Bernard Laporte - qui deviendrait vice-président de World Rugby si Beaumont l'emporte - pour obtenir l'un des sept sièges au comité exécutif de la fédération mondiale, a expliqué le Sunday Times. Les instances du rugby s'efforcent de combattre l'homophobie depuis des années. En 2019, l'international australien Israel Folau avait vu son contrat fédéral résilié après avoir affirmé publiquement que les homosexuels finiraient en enfer.

Contenus sponsorisés