Icon Sport

Limogeage de Larkham, la boulette de la Fédé australienne

Limogeage de Larkham, la boulette de la Fédé australienne
Par Cédric Cathala via Midi Olympique

Le 03/04/2020 à 12:39Mis à jour Le 03/04/2020 à 13:48

INTERNATIONAL - Rien n’épargne la fédération australienne à XV en ce moment. Aux difficultés financières déjà colossales est venu s’ajouter un nouvel éclairage selon le site Foxsports. La fédération australienne a en effet été contrainte contractuellement à payer un an de contrat à Stephen Larkham, limogé de son poste d’assistant coach de Michael Cheika fin 2018.

Engagé lors du mandat de Bill Pulver, le prédécesseur de Raelene Castle au poste de directeur exécutif, Stephen Larkham avait été limogé par Cheika sans que les dirigeants de l’ARU en soient préalablement informés. Le hic, s’est que Larkham avait une clause dans son contrat en cas de résiliation. Si celle-ci devait intervenir avant la fin de son contrat de trois ans après la Coupe du monde 2019, il aurait toujours le droit de toucher son salaire pendant un an à compter de son limogeage. Un délai très au-delà de la règle qui est habituellement de trois mois. Les avocats de la Fédération ont reconnu leur erreur.

Le salaire annuel de Larkham est estimé entre 220 000 et 280 000 euros. Une note salée que la fédé a dû inscrire dans les pertes après que Raelene Castle, interrogée sur l’affaire a déclaré que le joueur avait fait preuve selon elle de "mauvaise foi". Larkham qui était prêt à se contenter de beaucoup moins, furieux, a finalement réclamé son dû que l’on estime à environ 160 000 euros pour l’année 2019.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés