Icon Sport

Jeunes en première ligne

Bleus : les jeunes en première ligne
Par Rugbyrama

Le 10/11/2010 à 18:01Mis à jour Le 10/11/2010 à 18:22

On l'a dit, le staff tricolore a choisi de s'appuyer sur une équipe remaniée pour affronter les Fidji, samedi à Nantes. Symbole ultime de cette jeunesse : la première ligne que formeront Jérôme Schuster, Guilhem Guirado et Luc Ducalcon. Et bien qu'ils manquent d'expérience, ils ne s'en font pas.

A eux trois, ils totalisent... six sélections ! Aucune comme titulaire... En guise de comparaison, la première ligne type, qui pourrait être alignée contre l'Australie dans deux semaines - Domingo-Servat-Mas-, en compte pour sa part soixante-dix huit. Jérôme Schuster (25 ans), Guilhem Guirado (24 ans) et Luc Ducalcon (26 ans) formeront l'un des trios les moins expérimentés de l'histoire de la mêlée tricolore. Et ça ne leur fait pas peur. Pour plusieurs raisons.

La première, c'est qu'ils se connaissent. Bien. Même très bien. "On est à peu près de la même génération, explique le talonneur Guilhem Guirado. J'affrontais déjà Luc en Reichel quand il jouait à Narbonne. Nous avons progressé en même temps. Et Jérôme, je le côtoie en club avec l'Usap... Nous avons été au centre de formation tous les deux, intégré l'équipe une tous les deux, et là, on se retrouve en équipe de France. Chaque jour, on travaille ensemble, on pousse ensemble." "Ce qu'on recherche surtout c'est de la cohésion, précise le Castrais Luc Ducalcon. Pour cela, on fait beaucoup de joug, on travaille surtout les lancements de jeu."

Le deuxième fondement de leur confiance tient dans... la deuxième ligne ! Comme l'a précisé Marc Lièvremont lors de l'annonce de son XV de départ, le staff a choisi de miser "sur une première ligne qui se déplace beaucoup et sur une deuxième ligne très massive derrière". Comprenez que les qualités (ou les défauts) des uns seront compensées par celles des autres. "Romain Millo-Chluski et Jérôme Thion forment une paire très expérimentée, alors on ne se pose pas de questions, assure Jérôme Schuster à l'aube de sa première cape. On sait que si quelque chose ne va pas, ils seront là." "Il ne faut pas gamberger", confirme Ducalcon. Des mêlées, on en fait tous les week-end."

Mobilité et confiance

La complémentarité de la mêlée sera l'une des clés de la rencontre face à des Fidjiens pas vraiment réputés pour leur conquête. La première ligne, elle, devra être explosive et mobile face au jeu enlevé et mouvementé des Iliens. Ça tombe bien. "C'est vrai qu'on aime tous les trois toucher des ballons, on prend vraiment plaisir à ça", affirme le Castrais, qui sait de quoi il parle. Il effectue un excellent début de saison avec son club, et les sept kilos perdus cet été n'y sont pas étrangers... "Il faut beaucoup se déplacer au niveau international et j'avais besoin de progresser à ce niveau-là, explique-t-il. Je sens que ça m'a fait du bien, je suis moins vite dans le rouge."

Les trois compères ne s'en font pas. Ce n'est pas le genre de la maison. "Tout ça, c'est juste une histoire de cohésion", note Ducalcon. Guirado reprend : "Etre mobile ne veut pas dire courir partout. S'il faut conserver la balle au près, nous saurons le faire. Jérôme et Luc sont assez costauds pour ça." Malgré leur relative inexpérience, les trois joueurs ont des certitudes. Et savent "ce qu'ils ont à faire". Même Schuster, tout néophyte qu'il est, avance avec confiance. "Les entraîneurs nous mettent un cadre, il suffit de le respecter. Contre les Fijdi, le collectif primera". Pas expérimentés mais très soudés. Voilà une autre clé.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0