AFP

Rugby Championship - Mais qui pourrait bien arrêter les All Blacks ?

Mais qui pourrait bien arrêter les All Blacks ?

Le 19/08/2016 à 14:14

RUGBY CHAMPIONSHIP - A quelques heures du début du Rugby Championship, la Nouvelle-Zélande fait comme toujours figure de favori. En partie parce que ses adversaires ont rarement semblé aussi limités. Présentation des forces en présence.

Nouvelle-Zélande: l'éternel favori

Composition : Dagg ; B.Smith, Fekitoa, Crotty, Naholo ; (o) Barrett, (m) A.Smith ; Cane, Read, Kaino ; Whitelock, Retallick ; Franks, Taylor, Crockett.

Le joueur à suivre : Si le grand public attend beaucoup de Naholo, le marqueur en série néo-zélandais, les supporters attendront peut-être encore plus de Beauden Barrett. Impressionnant de justesse avec les Hurricanes, son duel direct face aux Chiefs et Aaron Cruden en demi-finale du Super Rugby a fini par convaincre Hansen. A l’ouvreur de saisir sa chance.

Beauden Barrett

Beauden BarrettIcon Sport

Afrique du Sud : la mutation est en marche

Composition : Goosen ; Combrinck, Mapoe, De Allende, Habana ; (o) Jantjies, (m) De Klerk ; Mohoje, Whiteley, Louw ; De Jager, Etzebeth ; Redelinghuys, Strauss (cap), Mtawarira.

Les absents : Sans Pollard, Lambie, Vermeulen, Kolisi, Malherbe, Nyakane… entre les blessés, les retraités et les choix, il ne reste plus grand-chose de la demi-finale du dernier Mondial. En moins d’un an, seulement six joueurs sont encore présents pour ce premier match face à l’Argentine.

Australie : au nom de Christian

Composition : Folau ; Ashley-Cooper, Kuridrani, Giteau, Haylett-Petty ; (o) Foley, (m) Genia ; Hooper, Pocock, McCalman ; Simmons, Douglas ; Kepu, Moore, Sio.

Le joueur à suivre : Les performances de Will Genia vont être analysées, décortiquées... et critiquées. Invité surprise de la dernière Coupe du monde, sa présence dans le groupe avait pousse Nic White vers la sortie. Depuis le Mondial, Genia n’a disputé que quatre petits matches. Son retour soulève deux questions : à quel niveau se situe le demi de mêlée, et saura-t-il un jour retrouver l’intégralité de ses moyens physiques ?

Argentine : pour oublier une saison médiocre

Jusqu’à là, c’est une saison à oublier pour les Pumas. Quasi-inexistante dans le Super Rugby (les Jaguares n’ont gagné que quatre matches), très insuffisante sur les test-matches disputés face à une équipe de France remaniée… l’Argentine semble stagner pour la première fois depuis son entrée dans le Four Nations. Une situation qui devrait empirer dans ce Rugby Championship : les Sud-Américains abordent ce rendez-vous avec des absents de taille et de minuscules certitudes.

La composition : Tuculet ; Cordero, Orlando, Hernandez, Montero ; (o) Sanchez, (m) Landajo ; Leguizamon, Isa, Matera ; Lavanini, Alemanno ; Herrera, Creevy (cap), Tetaz Chaparro.

François Trinh-Duc et Hugo Bonneval (XV de France) face à l'Argentine - 25 juin 2016

François Trinh-Duc et Hugo Bonneval (XV de France) face à l'Argentine - 25 juin 2016AFP

Les absents : Plusieurs cadres de cette équipe payent une saison longue et décevante. Parmi les joueurs qui ne seront pas là pour défier l’Afrique du sud, Matias Moroni, Juan Imhoff, Geronimo De la Fuente, Marcos Ayerza… La liste est longue et incomplète.

Le joueur à suivre : Facundo Isa a une carte à jouer au poste de numéro 8. A la suite de la suspension de Leonardo Senatore, l’ancien licencié du Rugby Club Toulonnais tentera de gagner sa place. Pour le moment sans réussite au vu des résultats. L’autre joueur dont il faudra se méfier s’appelle Santiago Cordero. L’ailier s’impose tranquillement comme un joueur incontournable et ses fulgurances font lever les stades partout où il passe.

Contenus sponsorisés
0
0