Icon Sport

Finale Challenge Cup - Après 2006, Gloucester ajoute de nouveau son nom au palmarès (19-13)

Après 2006, Gloucester ajoute de nouveau son nom au palmarès

Le 01/05/2015 à 22:38Mis à jour Le 02/05/2015 à 17:38

Performant tout au long de la compétition, Gloucester s'est adjugé le titre en Challenge Cup après son succès en finale contre Edimbourg (19-13). Inscrivant son nom pour la seconde fois au palmarès de la Challenge Cup.

Déjà victorieux en 2006, Gloucester signe un deuxième succès dans la compétition en disposant d’Edimbourg 19-13. Rarement inquiétés bien que réduit à 14 à l’heure de jeu, les Anglais ont pu s’appuyer sur leurs individualités pour ramener à la raison des Ecossais généreux mais privés de munitions et peu inspirés.

Billy Twelvetrees a marqué l'unique essai de Gloucester en finale - 1er mai 2015

Billy Twelvetrees a marqué l'unique essai de Gloucester en finale - 1er mai 2015Icon Sport

Passées les quelques minutes de flottement du début de match, Gloucester n’a quasiment jamais tremblé. Autour de solides individualités comme Tweelvetrees, Laidlaw, May ou encore Hibbard, les Anglais ont mis leur patte sur le match. Une domination flagrante mais pas réellement efficace dans la mesure où Gloucester n’est jamais parvenu à écraser totalement le match. La faute à une mêlée chahutée mais aussi à des difficultés dans le jeu au sol qui sont venues perturber leurs avancées. A de trop nombreuses reprises, les Anglais ont vu leurs actions gâchées par des Ecossais très habiles dans les rucks. Pour le reste, Gloucester a fait dans du classique, du grand classique: de l’occupation, du jeu de pression au pied. Rien de magique mais de l’efficace, c’est ce qu’il faut en finale…

En manque d’inspiration

On attendait incontestablement plus d’Edimbourg. Séduisant durant les phases de poule, les Ecossais n’a jamais réussi à mettre le jeu en place. Solides en mêlée, sérieux en touche et efficaces au sol, les Ecossais n’a jamais su exploiter ces munitions. Un manque d’inspiration préjudiciable pour cette équipe qui a basé l’essentiel de ses succès sur la vitesse et la créativité. L’Ecosse devra donc attendre avant de voir un de ses représentants graver son nom sur une Coupe d’Europe. Mais le Chardon devrait très bientôt piquer à nouveau sur la scène européenne…

Contenus sponsorisés
0
0