Midi Olympique

Les infos du Japon du samedi 21 septembre

Les infos du Japon du samedi 21 septembre
Par Arnaud Beurdeley via Midi Olympique

Le 21/09/2019 à 07:40Mis à jour Le 21/09/2019 à 07:48

COUPE DU MONDE 2019 - Durant le mondial, le journal Midi Olympique ne dort pas et grâce à sa chronique "Le chant du coq", il vous réveille tous les matins en podcast avec les infos de que vous aurez manquées durant votre sommeil. L'idéal pour bien débuter la journée.

Le match d'une vie est arrivé

FranceArgentine ! Vous l'attendez tous. Vous êtes devant votre écran de télévision. Vous êtes en famille ou avec des amis. Vous prenez le café ou peut-être déjà l'apéro avec une rondelle de saucisson. Qu'importe, l'excitation est montée d'un cran. C'est le match que la France du rugby attend depuis quatre ans. Le match qu'il ne faut pas perdre pour espérer éventuellement se qualifier pour les quarts de finale. Les Argentins, Mario Ledesma en tête, ont dit que c'était le match d'une vie ! Seulement, du côté français, on a cherché à dédramatiser. Le match est déterminant mais pas éliminatoire a encore dit hier le capitaine Guilhem Guirado. Une approche qui surprend, qui interpelle. Mais, une façon comme une autre d'écarter la pression qui pèse très fort sur le XV de France. A chacun sa méthode pour appréhender cette rencontre. La quelle des deux équipes aura eu la meilleure approche ? Verdict dans quelques heures.

C'est Hansen qui le dit

Quand Steve Hansen parle, on l'écoute. Steve Hansen, c'est le patron des Blacks, champion du monde, à la tête des néo-zélandais en 2015. Il était aussi également l'adjoint de Graham Henry en 2011. Bref, le rugby, il connaît. Et quand on l'a interrogé sur les favori de cette coupe du monde, il a semblé très embêté... "Il y a probablement plus d’équipes capables d'aller au bout que la dernière fois, a-t-il dit. En 2015, il y en avait peut-être deux ou trois, cette fois je dirais cinq ou six".

Ici au Japon, les Favoris affichés sont clairement la Nouvelle-Zélande, l'Afrique du Sud et l'Angleterre. Alors est-ce que la France fait partie des cinq ou six équipes auxquelles Steve Hansen fait allusion ? Franchement, on peut vous le dire, on n'a pas osé lui posé la question.

Et puis pour finir, un petit coup de cœur !

Vous l'avez vu hier en match d'ouverture le Japon a battu la Russie dans un stade Ajinomoto totalement rouge et blanc ! Les supporters nippons portaient quasiment tous le maillot des Brave blossoms. Pour vous faire une confidence, on avait rarement vu dans un stade de rugby autant de supporters porter le maillot de leur équipe nationale. Il faut dire que Canterbury, l'équipementier officielle du Japon, a bien fait les choses.

Ces maillots, on les trouve évidemment dans les nombreuses boutiques de Tokyo, mais aussi sur de petits stands dans les gares, dans les stations de métro, à l'angle des rues dans le quartier de Shinjuku par exemple. Bref, ces maillots se vendent comme des petits pains. Certaines boutiques sont même en rupture de stock. A coup sûr, c'est un affaire très rentable pour la marque Canterbury, mais c'est surtout un vrai plaisir de voir cet engouement pour le rugby au Japon.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0