Getty Images

La Nouvelle-Zélande confirme son statut en dominant l’Afrique du Sud

La Nouvelle-Zélande confirme son statut en dominant l’Afrique du Sud

Le 21/09/2019 à 13:34Mis à jour Le 21/09/2019 à 14:35

COUPE DU MONDE 2019 - Dans un match au rythme endiablé, la Nouvelle-Zélande s’impose devant l’Afrique du Sud (23-13). Les Blacks ont su se sortir de l’étreinte sud-africaine en bonifiant la moindre de leurs munitions. Avec classe et maitrise, la Nouvelle-Zélande remporte un précieux succès dans la course à la première place dans cette poule B.

Les deux équipes ont livré un match d’une énorme intensité et les All-Blacks confirment déjà leur statut de superfavoris dans cette Coupe du monde.

Les Blacks avec classe !

L’Afrique du Sud pouvait devenir la première équipe à vaincre à 3 reprises la Nouvelle-Zélande en Coupe du monde. Mais les All-Blacks ont prouvé que l’étiquette de favoris de la compétition qui leur colle à la peau n’est pas usurpée… A Yokohama, les Sud-Africains débutent pourtant le match en prenant à la gorge leurs adversaires. Mais en 20 minutes de domination, les Boks réussissent seulement réussi à mener de 3 longueurs (0-3). En face, les All-Blacks font parler leur classe en 6 minutes. Avec des essais de Bridge (24e) puis de Scott Barrett (27e) sur des relances de grande envergure. Comme le pied de Mo'Unga accentue l'avantage, la Nouvelle-Zélande mène 17-3 à la pause.

Dans la deuxième période, les Sud-Africains trouvent la clé pour se jouer de la défense des Blacks. Avec un essai de Du Toit, perçant plein axe (48e). Ce match est disputé sur un rythme endiablé. Ainsi, dans la même minute, on passe d’une occasion d’essai pour les Sud-Africains à une relance depuis leur en-but des Néo-Zélandais sur un ballon gratté… et une nouvelle contre-attaque des Boks (52e). Très intense !

Si ces derniers parviennent à revenir à 4 longueurs de leurs adversaires grâce à un drop de Pollard (17-13, 59e), les Blacks réussissent encore à reprendre le dessus. Comme dans le premier acte, les joueurs de Steve Hansen n’inscrivent pas de point dans les 20 premières minutes de cette période mais scorent ensuite par les pieds de Mo’Unga puis Barrett (23-13, 73e). Le score est fait et ne bougera plus. Dans l’aspiration de la vista d’Ardie Savea, la précision de Richie Mo’Unga et les cannes électrisantes de Sevu Reece, la Nouvelle-Zélande remporte un premier succès dans un match qui ferait une jolie affiche de finale.

Kolbe a tout tenté

Les Sud-Africains ont-ils démarré trop fort ? En tout cas, ils se sont eux-mêmes retrouvés étouffés par le rythme qu’ils avaient imposé à leurs adversaires. Une énorme domination territoriale ne leur a pas permis de scorer avant de se faire punir par leurs adversaires. Dans le deuxième acte, ils finissent par trouver le chemin de l’en-but mais ne parviennent jamais à revenir à hauteur de leurs adversaires. Dans cette partie, Cheslin Kolbe a une nouvelle fois éclaboussé de sa classe le jeu. L’ailier de poche s’est mué en boule de flipper ultra-rapide pour mettre à mal la défense adverse et rebondir sur ses adversaires.

Mais à l’image de sa dernière percée, le Sud-Africain a parfois été esseulé face au mur noir adverse (excellent grattage de Savea, 75e). Dans cette partie, on retiendra aussi le rythme si intense. Sans doute le match disputé sur l’une des plus haute intensité que l’on verra dans cette phase de poule. Pour la suite de la compétition, la Nouvelle-Zélande défiera le Canada mercredi 2 octobre et l’Afrique du Sud sera opposée à la Namibie samedi 28 septembre.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0