Vidéo - Vidéo : Latu expulsé après avoir renversé Chouzenoux

00:39

"Latu a un problème avec l'alcool", Wild fait un point sur la situation du Stade français

"Latu a un problème avec l'alcool", Wild fait un point sur la situation du Stade français
Par Rugbyrama

Le 12/04/2022 à 15:58Mis à jour Le 12/04/2022 à 18:55

TOP 14 - Propriétaire et président du club de la capitale, le docteur Hans-Peter Wild s'est exprimé, entre autres sujets, sur le problème Tolu Latu. En difficulté sportive et particulièrement de discipline depuis le début de la saison, l'Australien semble être dans le viseur du milliardaire suisse.

Champions Cup - Tolu Latu (Stade français) a été exclu après ce mauvais geste sur Baptiste Chouzenoux (Racing 92).

Champions Cup - Tolu Latu (Stade français) a été exclu après ce mauvais geste sur Baptiste Chouzenoux (Racing 92).Icon Sport

"On parle de discipline et Latu est encore exclu face au Racing. Latu est un problème, a lancé sèchement Wild dans les colonnes de l'Équipe. Latu a surtout un problème extrasportif avec l'alcool. Il faut le reconnaître, sinon vous ne réglerez jamais le problème. Latu passe plus de temps en dehors du terrain. De plus, vis-à-vis des jeunes, ce n'est pas le bon exemple. Il doit se soigner, réorganiser sa vie, on peut l'aider, mais comme avec toute addiction, Latu est comme un éléphant dans votre salon. Pour résoudre le problème, il faut sortir l'éléphant et non sortir les objets qui cassent."

" J'avais promis de dépenser 100 millions d'euros pour le club. C'est déjà le cas"

Une déclaration accablante et visée, qui s'accompagne d'autres, toutes aussi honnêtes. Comme lorsqu'il explique que certains de ses joueurs "n'ont pas le niveau Top 14" et qu'il "n'y a qu'une chose qu'ils peuvent faire : courir." En parlant de la structure son club aussi, le président se montre très critique. Il explique par exemple que "le Stade Français n'est pas assez professionnel" et ce malgré les 100 millions d'euros déjà investis par l'homme d'affaires suisse : "Je n'aime pas perdre de l'argent. J'avais promis de dépenser 100 millions d'euros pour le club. C'est déjà le cas. C'est beaucoup d'argent. Et les résultats ne sont pas à la hauteur."

Du changement est donc attendu rapidement par Wild qui, s'il a abandonné l'ambition en Champions Cup cette année, crois toujours en une belle fin de saison en championnat.

Contenus sponsorisés