Icon Sport

Champions Cup - Patrice Collazo se tend, mais Toulon garde espoir

Collazo se tend, mais Toulon garde espoir

Le 12/10/2018 à 16:00Mis à jour Le 12/10/2018 à 17:43

CHAMPIONS CUP - Le manager varois est apparu pour le moins énervé en conférence de presse ce vendredi, à deux jours du rendez-vous européen face à Newcastle. Les joueurs, eux, voient là l'occasion de repartir sur de bonnes bases grâce à cette compétition.

On aurait bien aimé vous donner le sentiment de Patrice Collazo sur ses débuts en coupe d'Europe avec le RCT. Analyser ses choix pour la réception de Newcastle. Mais le manager toulonnais n'était pas d'humeur. "Je suis ici car je suis obligé", lâchait-il du bout des lèvres, à peine installé. Au total, ce sont trois petites minutes de présence en conférence de presse, le tout avec des réponses en une phrase... La coupe d'Europe comme bouffée d'air frais ? "Nouvelle compétition, nouveau départ. Le tout est d'y être ", "Puisqu'on est moyen en Top 14, on va essayer de ne pas l'être en coupe d'Europe" .

Patrice Collazo (coach de Toulon)

Patrice Collazo (coach de Toulon)Icon Sport

La préparation du match ? "Il y a une bonne semaine d’entraînement, faut valider par un bon match". Newcastle ? "Une belle équipe qui joue bien au ballon, le maîtrise, produit du jeu. Ils ne font pas un bon début de saison, mais ils sortent d'une belle année. Si on ne veut pas subir, la possession sera déterminante". Choisir entre Top 14 et coupe d'Europe ? "On va jouer à fond, la meilleure équipe sera alignée. Tout le monde a choisi pour nous entre le Top 14 et la coupe d'Europe, mais on va faire comme on veut, on va jouer à fond les deux compétitions, je ne suis pas dans la gestion". Et voilà ! Vous avez toute la conférence du manager Varois, plus bavard la semaine passée quand il devait régler ses comptes avec Sébastien Chabal.

Lancer la machine

Les joueurs, eux, ont été un peu plus prolixes. Conscients d'être à un premier tournant de leur saison. "Cette coupe d'Europe peut nous permettre de nous relancer ensuite en championnat", admettait Swan Rebbadj. Lui, affichait un large sourire. "On a un peu la pression, mais on va tout donner pour faire un bon match chez nous à Mayol". Pour cela, il faudra gommer toutes ces erreurs entrevues sur les dernières sorties. "A Montpellier, j'ai pu me tromper dans les annonces en touche. C'est un nouveau rôle pour moi", admettait-il pour expliquer le déchet Varois dans l'exercice lors de la rencontre face à Montpellier.

JP Pietersen (Toulon) contre Bath en Champions Cup

JP Pietersen (Toulon) contre Bath en Champions CupIcon Sport

Si la confiance joue pour beaucoup, les Toulonnais doivent désormais passer la vitesse supérieure. "C'est une compétition proche du niveau international. On peut être puni rapidement, on va se concentrer sur nous mêmes et continuer de travailler. Pour l'instant, nous manquons de continuité et de discipline, il faut être plus concentré pour éviter cela", admettait JP Pietersen, titulaire au centre dimanche. Si le sud-africain est entendu, les flèches toulonnaises pourront aller de l'avant. A l'image d'un Julian Savea à la recherche de son premier essai.

"Ça viendra quand ça viendra. C'est important pour les autres, pas vraiment pour moi. L'essentiel c'est l'équipe et nos prestations collectives ", confessait humblement le champion du monde All-Black. Et de préciser "Je me sens bien ici, même si je dois m'adapter au jeu qui est différent de ce que j'ai pu connaître. Je pense que ça va aller mieux très vite ". Tant mieux, Toulon en a besoin et cela apaisera peut-être tout le monde.

Contenus sponsorisés
0
0