Icon Sport

Leinster : Ces joueurs dont on ne parle pas

Leinster : Ces joueurs dont on ne parle pas
Par Rugbyrama

Le 09/05/2019 à 15:25

CHAMPIONS CUP - Le Leinster retrouve ce samedi les Saracens pour la finale de Champions Cup. Un parcours de champion qui est la résultante d’un groupe composé de joueurs internationaux réglés comme du papier à musique. Mais au milieu de cette armada, des joueurs moins mis en lumière sont pourtant tout aussi talentueux que les dit "stars".

Dans deux jours aura lieu le match au sommet de l’Europe entre le Leinster et les Saracens. Quand on plonge dans ses souvenirs et que l'on voit les Irlandais jouer on se remémore un Jonathan Sexton au sommet de son art, un Tadhg Furlong solide en mêlée ou encore un Rob Kearney prenant son envol sur les ballons hauts. Ce sont les trois qui viennent à l’esprit, mais on peut aussi citer Sean O’Brien, Cian Healy, les deux jeunes centres Ringrose ou Henshaw et bien d’autres. Des vedettes qui font le bonheur du club et de l’équipe nationale.

Ils sont moins médiatisés mais tout aussi bon

Sur les huit matches qu’il y a eu en Champions Cup, le Leinster a pu compter sur un groupe de qualité pour accrocher cette place en finale du tournoi. Parmi eux, le demi de mêlée Luke Mcgrath, le troisième ligne aile Rhys Ruddock, le talon Sean Cronin ou encore l’ailier James Lowe.

Luke McGrath : 7 matches, 7 titularisations. Le demi de mêlée du Leinster forme avec Jonathan Sexton, la très impressionnante charnière titulaire. Doublure de Connor Murray en équipe nationale il n’a pas pu participer au dernier tournoi des VI Nations en raison d’une blessure au genou. Depuis son retour il ne cesse d’éblouir les supporters sur les terrains, tant dans sa gestion du jeu que sa précocité. Avec trois saisons professionnelles à son actif il s’installe petit à petit comme le futur leader du jeu du Leinster et de l’équipe nationale. Il aura prouvé, notamment contre Bath, qu’il est aussi bon défensivement (11 plaquages pour un loupé), que très rapide sur ses sorties de balles.

Sean Cronin : 8 matches 8 titularisations. Véritable joueur d’expérience, le talon de 33 ans n’est pourtant pas sous le feu des projecteurs. Titulaire indiscutable de la province irlandaise, il n’a pas loupé un seul match de Champions Cup cette saison. Mieux, il en est le co-meilleur marqueur d'essais avec 6 réalisations. Il peut se targuer d’avoir remporté deux fois la Champions Cup et plus largement d’avoir gagné trois fois le tournoi des VI Nations dont un Grand Chelem. Son dernier tournoi a été plutôt à son désavantage, bloqué au talon par Rory Best et Niall Scannell. Il ne brille finalement qu’en club, l’équipe nationale le contraint à vivre dans l’ombre de la légende vivante monsieur Best.

Sean Cronin (Leinster) contre Glasgow

Sean Cronin (Leinster) contre GlasgowIcon Sport

Rhys Ruddock : 7 matches, 6 titularisations. Le troisième ligne d’1m91 pour 111 kilos joue pour le Leinster depuis 2008. Solide sur ses prises de balles, il est aussi puissant ballon en main que défensivement. En témoigne ce match face à Bath où le joueur a abattu un travail de titan avec 12 plaquages en moins d’une seule mi-temps. Il constitue l’une des pierres angulaires de Léo Cullen.

James Lowe : 5 matches, 5 titularisations. L’ailier néo-zélandais du Leinster n’est pas le plus médiatisé des joueurs et pourtant il est une arme offensive redoutable. Toulouse en a fait les frais en demi-finale de Champions Cup. Il s’est notamment révélé aux yeux de l'Europe face au Waps (victoire 52-3) avec pas moins de 8 défenseurs battus et 184 mètres parcourus ballon en main. À 26 ans il s’est imposé comme titulaire dans le groupe du Leinster après être arrivé des Chiefs. C’est sa deuxième saison à Dublin mais il a déjà fait savoir qu’il était un joueur sur qui il fallait compter dès la saison dernière (10 essais en 13 matches). Le joueur sera éligible en 2020 pour la sélection irlandaise.

En d’autres termes ces joueurs ne sont pas inconnus mais vivent dans l’ombre des grands noms que compose cette équipe du Leinster. Ce qui en fait des joueurs encore plus dangereux. Tout cela pour le plus grand plaisir de Léo Cullen.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés