Rugbyrama

Champions Cup - L'antisèche : le Stade toulousain est meilleur quand le match s'affole

L'antisèche : le Stade toulousain est meilleur quand le match s'affole
Par Rugbyrama

Le 13/10/2018 à 17:20Mis à jour Le 13/10/2018 à 17:24

CHAMPIONS CUP - Au terme d'une fin de match complètement folle, le Stade toulousain a su faire basculer des faits de jeu en sa faveur pour l'emporter 20-22 sur la pelouse de Bath.

Le match

Cette rencontre au final décousu a pourtant eu des séquences de domination bien définies. Dès l'entame, les Anglais montrent qu'ils sont capables de garder le ballon et mettent la pression sur Toulouse pendant deux minutes. Les Toulousains ne se laissent pas faire et tentent de répliquer par du jeu au pied, parfois manqué, quelques fois réussi à l'image du plaquage offensif de Rynhardt Elstadt qui permet à son équipe de récupérer le ballon dans le camp adverse, marteler l'ennemi de pick and go avant de jouer rapidement sur les côtés pour Maxime Médard qui aplatit.

Souvent coupables d'approximations défensives, les Toulousains reculent sous les offensives de Bath qui percent la ligne à plusieurs reprises. Bien lancé par Chris Cook, Jamie Roberts prend l'intervalle, échappe à trois défenseurs et inscrit un essai transformé. Freddie Burns doublera la mise cinq minutes plus tard après une longue possession anglaise. Pour ne rien arranger, Jerome Kaino écope d'un carton jaune après un plaquage haut sur Jamie Roberts. Cheslin Kolbe est très remuant toute la rencontre et donne de l'air à son équipe en donnant la passe décisive pour Sofiane Guitoune et en battant huit défenseurs au total.

Champions Cup - Jerome Kaino (Toulouse) contre Bath

Champions Cup - Jerome Kaino (Toulouse) contre BathIcon Sport

Le centre français est d'ailleurs allé de son doublé en concluant une possession dans les 22 mètres anglais à quinze minutes du terme. La fin de match est donc désordonnée et donne plusieurs fois l'occasion aux coéquipiers de Rhys Priestland de repasser devant mais l'imprécision de Burns au pied face aux perches et son raté sensationnel au moment d'aplatir leur a coûté le match.

Le tournant : le carton jaune de Tom Ellis

A la 54e, le flanker Tom Ellis se rend coupable d'un plaquage illégal sur Rynhardt Elstadt et reçoit un carton jaune mérité. Et Bath encaissera une pénalité et un essai transformé dans les huit minutes suivantes, ce qui donnera l'avantage aux visiteurs.

Le joueur : Maxime Médard

Auteur d'un sauvetage splendide alors que Freddie Burns était sur le point d'aplatir sous les perches, Maxime Médard a également marqué un essai en début de rencontre. Élu homme du match, il a aussi assuré le jeu au pied de son équipe quand Zack Holmes était en difficulté. Un match XXL pour l'ailier international.

L'essai : Guitoune relance son équipe à la 35e

Après un coup de pied imprécis de Chris Cook, François Cros s'empare du ballon et va au sol. La ligne arrière anglaise étant complètement désorganisée, Sébastien Bézy écarte rapidement pour son ouvreur Zack Holmes qui réalise une sautée sur Cheslin Kolbe. Celui-ci éliminera à la vivacité de ses appuis deux défenseurs avant de donner sur un pas pour Sofiane Guitoune qui ira remettre son équipe dans la course.

La statistique : 15 points sur 29

Si Maxime Médard, Sofiane Guitoune et Cheslin Kolbe se sont particulièrement illustrés côté toulousain, Freddie Burns a été omniprésent tant dans la réussite que la honte. Jusqu'à la 31e minute, il inscrit un essai, deux transformations plutôt difficiles et une pénalité. Mais la chance va tourner puisque l'arrière manquera des coups de pied aux 22 mètres en face des poteaux et surtout un essai tout fait à la 76e minute. L'international anglais est sorti peu avant la fin du match très touché.

La question : Cette victoire acquise en fin de match peut-elle servir de déclic à Toulouse ?

Au cours de ces dernières semaines le Stade toulousain a sabordé plusieurs de ses rencontres à l'heure de jeu alors qu'il dominait largement les débats. Les Toulousains se sont écroulés contre La Rochelle, le Racing et Castres et ont perdu des points précieux en championnat. Cette victoire arrachée dans le dernier quart d'heure, qui plus est en Angleterre, pourrait bien faire référence pour la suite de la saison toulousaine.

Sondage
3240 vote(s)
Oui
Non

Par Quentin Put

Contenus sponsorisés
0
0