Icon Sport

Champions Cup - Bernard Le Roux (Racing 92), la guigne bleue

Le Roux, la guigne bleue
Par Anthony Tallieu via Midi Olympique

Le 22/01/2019 à 18:44

CHAMPIONS CUP - Touché au genou samedi contre les Scarlets (46-33), Bernard Le Roux a dû déclarer forfait pour le Tournoi des 6 Nations. Un nouveau coup dur pour le troisième ligne du Racing 92, qui avait également dû renoncer à l’équipe de France en novembre après s’être blessé juste avant la tournée.

Comme il en a pris l’habitude cette saison, le Racing 92 a ouvert ses portes au public ce lundi. La séance, courte, la faute à des terrains encore en partie gelés et plus durs que les bras de Camille Chat. En fin de session, dans le hall de réception où vont et viennent les joueurs, les quelques fidèles du Plessis-Robinson et les journalistes, l’imposante silhouette de Bernard Le Roux fait une apparition remarquée. Deux jours plus tôt, un choc sur le genou l’a contraint à sortir lors de la première mi-temps de Racing 92 – Scarlets (46-33), après avoir passé un long moment au sol à gémir de douleur. Déjà pas bon signe quand on sait combien le garçon, capable de jouer plus de quarante-cinq minutes avec une fracture au visage, est dur au mal. Dans la salle, tout le monde a pris connaissance du cruel verdict : pas de Tournoi des 6 Nations pour le natif de Mooresbourg, la faute à une lésion au ligament postérieur du genou qui l’écartera des terrains pendant au moins 6 semaines.

Top 14 - Le roux (Racing 92)

Top 14 - Le roux (Racing 92)Icon Sport

Dans ces conditions, personne n’ose retorquer quoi que ce soit de négatif lorsque le grand gaillard, se tenant sans béquille, lance les " Ça va ? " à la volée. Ce qui frappe, c’est son sourire et sa volonté de partager avec les gens malgré sa déception légitime. "Je n’ai pas trop de chance quand même en ce moment. C’est la deuxième fois d’affilée que je me blesse lors du match juste avant le rassemblement avec l’équipe de France" lance t-il sur un ton léger avant de conclure dans un éclat de rire : "Je pense que la prochaine fois, j’irai voir Toto (Travers, ndlr) pour lui demander si je peux passer mon tour ! ".

L’histoire se répète

L’humour comme rempart à cette malchance qui le poursuit. "Bernie" avait déjà dû faire une croix sur les trois sélections de novembre après s’être fait enfoncer, deux semaines avant le test face à l’Afrique du Sud, le plancher orbital suite à un choc malencontreux avec Henry Chavancy contre l’Ulster (44-12). Un an auparavant, c’est une blessure au tendon d’Achille qui l’avait contraint à jeter l’éponge pour la tournée de novembre après avoir été du voyage en Afrique du Sud trois mois plus tôt. On se souvient aussi qu’en 2014, une commotion cérébrale face à l’Italie, deuxième match du Tournoi, l’avait mis sur la touche pour le reste de la compétition.

Bernard Le Roux en équipe de France

Bernard Le Roux en équipe de FranceIcon Sport

Soit 5 ans de scoumoune et un destin international forcément contrarié. Jacques Brunel n’a jamais caché ses désirs de continuité dans ses compositions et ces deux rendez-vous manqués seront autant de handicaps supplémentaires pour Le Roux en vue de la sélection finale pour le Mondial japonais. Quand bien même les absents n’ont pas toujours tort avec ce XV de France bleu pâle.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0