Icon Sport

Castres s'offre une victoire de prestige

Castres s'offre une victoire de prestige

Le 14/01/2018 à 20:32Mis à jour Le 15/01/2018 à 09:38

Et si Castres voyait finalement les quarts de finale de la Champions Cup ? Quasiment éliminé au coup d’envoi, le CO s’est offert plus qu’une victoire de prestige face à Leicester. En terrassant les double-champions d’Europe (39-0), ils s’offrent le droit de croire en la qualification, sous réserve d’un scenario favorable.

Outre l’ampleur du score et le fait d’avoir laissé les Tigers Fanny", Les Tarnais ont en effet impressionné par la manière et par leur solidarité à toute épreuve. Certes, la véritable euphorie n’a duré qu’une demi-heure, le temps pour Benjamin Urdapilleta de lancer les siens dès la 47e seconde au terme d’une séance de dribbling digne d’un footballeur, puis pour Thomas Combezou d’aggraver la marque (20-0, 25e). Certes, Leicester se présentait avec une équipe largement remaniée compte tenu de ses chances de qualification tout aussi faibles. Mais le CO a ensuite su contenir tous les assauts anglais, se permettant même le luxe d’aller chercher le bonus offensif sur ses rares nouvelles opportunités.

Le froid réalisme castrais

Sam Harrison ou Tom Brady ont bien cru parvenir à faire sauter le verrou castrais à plusieurs reprises. En vain. Héroïques en défense bien que de plus en plus indisciplinés à mesure que la rencontre avançait, les partenaires de l’inusable Antoine Babillot (10 courses, 3 défenseurs battus, 10 plaquages), ont tout donné pour conserver leur en-but inviolé. Ils ont même osé l’affront d’envoyer Thomas Combezou à dl'essai en infériorité numérique, après avoir résisté à un siège de plusieurs minutes (39e). Et ont parachevé cette leçon de réalisme après la pause, en offrant un doublé à Armand Battle (47e, 78e). Deux coups de massue supplémentaires pour des Tigers résignés et impuissants.

Thomas Combezou - Top 14 - match Castres/Stade Francais

Thomas Combezou - Top 14 - match Castres/Stade FrancaisIcon Sport

La tournure des événements a même permis à Christophe Urios de donner du temps de jeu à ses remplaçants et à ses jeunes, lui qui abordait cette rencontre avec l’idée de remobiliser toutes ses troupes en vue de la deuxième partie du championnat. Après s’est incliné à Leicester au match aller (54-29), Castres avait enchaîné sept victoires de rang en Top 14. Une série tout juste brisée le week-end dernier à Agen (30-3). Les Tigers seront-ils à nouveau un déclic pour les Tarnais ? Réponse dans quinze jours. Car la semaine prochaine, c’est bien une place en quarts de finale de Champions Cup que le CO aura encore l’opportunité de disputer.

Contenus sponsorisés
0
0