Icon Sport

Brive tient son challenge

Brive tient son challenge
Par Rugbyrama

Le 20/11/2011 à 19:47Mis à jour Le 20/11/2011 à 20:01

Il n'y a pas eu photo ce dimanche à Armandie avec une large et probante victoire de Brive à Agen (29-8) pour la 2e journée de Challenge européen. Dominateur dans le combat, supérieur en mêlée, le CABCL n'a jamais tremblé. Brive peut toujours croire à la qualification avec huit points au compteur.

C'est désormais une certitude: la principale chance de qualification française pour les quarts de finale dans ce groupe 5 de Challenge européen se nomme Brive. Alors que les deux formations présentaient une composition remaniée pour ce duel à Armandie, les Corréziens ont rapidement pris le dessus sur les Agenais. Pour preuve, ils menaient déjà et logiquement 16-3 à la pause. Le tout grâce notamment à une large domination des avants du CABCL en conquête et dans les zones d'affrontement. Et aussi à l'heureux replacement de Mathieu Bélie, logiquement élu homme du match par l'ERC, à l'ouverture. Lui qui devait être sur le banc mais qui a profité du forfait de dernière minute de Guillaume Namy pour être présent dans le XV de départ.

Le récital de Bélie

D'abord, c'est Bélie qui offrait les deux essais brivistes de la première période. Le premier (10e) sur lequel il délivrait une passe décisive en bout de ligne à Mathias Atayi. Le deuxième (23e) sur lequel, d'un magnifique coup de pied, il trouvait Louis Acosta pour un autre essai en coin. Et l'artificier du CABCL réussissait également quatre pénalités (2e, 28e, 43e, 54e) avant de sortir pour porter le score à 22-3, seul Valentin Courrent ayant réduit la marque (20e). Peu avant l'heure de jeu, les Agenais parvenaient tout de même à se relancer et à entretenir un brin de suspense grâce à l'essai d'Alexis Bales (55e) après un superbe travail individuel de Jean Monribot (8-22).

Agen, le championnat en tête

On croyait les hommes de Christian Lanta en passe de renverser le cours des choses. Il n'en était rien. Brive maîtrisait parfaitement ses vingt dernières minutes et s'en remettaient encore à ses avants pour conclure sa partition. Ainsi, à cinq minutes du terme de la rencontre, après une série de mêlées fermées à cinq mètres de l'en-but agenais sur lequel le pack corrézien mettait son homologue du SUALG au supplice, les joueurs d'Ugo Mola se voyaient accorder un essai de pénalité. Et s'ils n'ont pas réussi à inscrire l'essai du bonus offensif dans la foulée, ils se contentent évidemment de ce succès convaincant qui les place en tête de leur poule. Pour les Agenais, le championnat est désormais plus que jamais l'unique objectif.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0