• Sergio Parisse - Toulon
    Sergio Parisse - Toulon
  • Top 14 - Anthony Étrillard (Toulon)
    Top 14 - Anthony Étrillard (Toulon)

À Mayol, Toulon "a envie de remettre les pendules à l’heure" face à Bath

Par Mathias Merlo
Le

CHALLENGE CUP - Défaits lors des deux dernières rencontres dans leur antre (Montpellier et Racing 92), les Varois doivent profiter de la venue de Bath pour engranger des points en Challenge Cup et surtout se racheter auprès de leur public.

Sur la Rade, la bande au duo Mignoni-Azéma ne veut pas entendre de syndrome Mayol, ni de crainte, pression, ou d’un manque de confiance au moment de revêtir le maillot floqué du muguet dans l’enceinte des Rouge et Noir.

Pourtant, les faits sont implacables : Toulon a cédé deux fois de rang, sans contestation possible, contre Montpellier (16-26) et le Racing 92 (14-31). Comment se sent donc le RCT avant de retrouver Bath, samedi à 14h00, une écurie qui reste sur quatre revers d’affilée ? "On connaît la situation, a annoncé Sergio Parisse. Il y a l’envie de remettre les pendules à l’heure. On a envie de reprendre le stade Mayol. Les supporters sont déçus. Au sein du groupe, on a envie de se refaire à Mayol."

Las, Franck Azéma attend plus que des mots face aux Anglais. "Je n’ai pas envie d’évoquer ce sujet. Juste, j’ai envie qu’on soit jugé, et qu’on en discute avec vous à la suite de la rencontre. Voilà. Oui, il y a un sentiment de honte et de frustration." Les mots ont claqué, et le succès bonifié à Zebre (21-24), la semaine passée lors de la 1ère journée de Challenge Cup, n’a pas fait avaler la pilule au staff.

En capitaine exemplaire, et en joueur expérimenté, Parisse a abondé dans le sens de son manager : "Maintenant, ce n’est pas de le dire, il faut le faire. Il n’y a pas de pression, mais un sens des responsabilités. On doit se regarder en face ! On joue dans un club avec un public fantastique, et très exigeant. Sur certains ingrédients, on ne peut pas être apathique. Tu dois être physique et dominant quand tu portes ce maillot, à Mayol. Tu peux gagner ou perdre, mais tu dois mettre les ingrédients. On en est conscients. On peut dire toutes les phrases que l’on veut : samedi, on aura une opportunité de montrer."

Top 14 - Anthony Étrillard (Toulon)
Top 14 - Anthony Étrillard (Toulon)

"On va voir si on est une équipe capable d’avoir du caractère"

Après avoir failli dans l’envie et l’engagement, par quel bout les Varois, rois de l’inconstance, doivent-ils prendre ce rendez-vous européen ? "Je ne sais pas si on a un réel manque de confiance à Mayol, s’interroge Salles. Vous voyez ça de l’extérieur, mais c’est certain que ce n’est pas une image que l’on souhaite donner. Pour se retrouver, on doit prendre le jeu à notre compte. On subit l’événement dernièrement. Notre jeu paraît plus libre à l’extérieur, on joue d’une manière plus simpliste. Maintenant, on se doit de trouver du liant à Mayol, et ça passera par le jeu. On doit effacer, sans oublier, nos mauvaises performances. On doit repartir à l’assaut pour gagner."

Et ce n’est pas pour déplaire à Bath, qui aime les longues séquences et faire vivre le cuir. Un match ouvert et avec un meilleur investissement de tous pourraient être une première pierre dans l'opération rachat. "On a monté l’intensité ces dernières semaines à l’entraînement, a avoué Azéma. On veut tenir le ballon plus longtemps. On veut être disciplinés et précis. On verra comme on réagit sous le stress, et sous la menace. On doit avoir de la maîtrise et être froid malgré l’intensité. On veut répondre à ce rythme de la coupe d’Europe au niveau du tempo et encore plus lors des temps faibles. Tout va plus vite notamment au niveau des remises en jeu. Il faut toujours être les premiers face aux équipes anglaises. Tu ne peux pas te laisser déconcentrer. Le dire, c’est une chose, maintenant, on doit le réaliser. On va voir si on est une équipe capable d’avoir du caractère."