Midi Olympique

Les notes des Bleus : Dupont, Dulin et Thomas au rendez-vous...

Les notes des Bleus : Dupont, Dulin et Thomas au rendez-vous...
Par Nicolas AugotPar Arnaud Beurdeley via Midi Olympique

Le 06/02/2021 à 19:15Mis à jour Le 06/02/2021 à 20:30

TOURNOI DES 6 NATIONS 2021 - Les attaquants français se sont illustrés à Rome pour la première journée du Tournoi des 6 Nations. Antoine Dupont, Brice Dulin et Teddy Thomas, auteur d’un doublé, se sont particulièrement mis en valeur.

15. Brice Dulin : 8/10

Un match teinté de justesse. D’entrée, il a montré tout l’intérêt d’avoir un pied gauche dans une ligne de trois-quarts. Un premier coup de pied parfait qui a renvoyé les Italiens dans leur camp sur le coup d’envoi. Un peu plus tard, sa passe volleyée est à l’origine de la chevauchée fantastique de son ailier Teddy Thomas amenant l’essai de Cretin (6e). Auteur d’un bon jeu au pied rasant dans le dos de la défense qui aurait pu amener un essai de Teddy Thomas (47e), il est l’auteur du quatrième essai français après un jeu au pied de Villière (50e).

14.Teddy Thomas : 8/10

Malgré une semaine particulière pour lui en raison de l’annonce de son départ du Racing 92, il a répondu présent. Sur son premier bon ballon, il a semé la panique dans la défense italienne. Cinq défenseurs battus pour le premier essai français signé Cretin. C’est lui qui a encore électrisé la défense italienne pour offrir à Dupont le cinquième essai français (53e). Lequel lui a rendu la pareille quelques minutes plus tard (57e). On a même vu Teddy Thomas taper un joli coup de pied (15e) pour sortir du camp. Improbable. A son débit, un jeu au pied rasant, pas vraiment indispensable (21e) et inefficace. Il signe en fin de rencontre un doublé (74e) mérité.

13. Arthur Vincent : 7/10

Pas facile de faire oublier Virimi Vakatawa. Dans un autre registre, il a rendu une copie très propre. Efficace en défense, il a été discret en attaque durant la première demi-heure, jusqu’à ce premier essai en bleu (30e). Il a aussi assuré un parfait relais après la percée de Teddy Thomas amenant le premier essai français (6e). Il a clairement assumé la confiance accordée par le staff.

12. Gaël Fickou : 7/10

Plutôt discret sur le plan offensif, il a été un très bon leader de la défense, en contrôlant les attaques italiennes avec son acolyte du centre Arthur Vincent. Il a aussi été le plus prompt à réagir au jeu au pied rasant d’Antoine pour aplatir le ballon dans l’en-but (27e). Au regard de sa course, on le soupçonne même d’avoir commandé le jeu au pied de son demi de mêlée. Remplacé par Damian Penaud (59e).

11. Gabin Villière : 7/10

Il a constamment gagné ses duels pour assurer de bonnes libérations de balles. Surtout, il a été le plus opportuniste pour récupérer le coup de pied peu orthodoxe de Dupont amenant l’essai d’Arthur Vincent (30e). Un bon coup de pied à suivre également pour Dulin, synonyme de quatrième essai français (50e). Encore un match propre et solide dans la droite lignée de ses prestations de l’automne.

10. Mathieu Jalibert : 7/10

Plutôt discret sur les prises d’initiatives, il a su rester dans le cadre fixé par le sélectionneur. Il est à l’origine du sixième essai français, inscrit par Teddy Thomas, sur un franchissement net qu’il ne doit à personne (57e). Un jeu au pied propre et efficace comme cette sortie de camp (12e) avec de la longueur et de la précision. Coupable d’un déplacement un peu trop rapide sur l’extérieur, il a permis à une attaquant italien de franchir le premier rideau (14e). Sans dommage. Remplacé par Louis Carbonel (59e)

9. Antoine Dupont : 8/10

Dupont a fait du Dupont ! Même si les libérations de balles ont manqué parfois en début de rencontre de promptitude, il a su dynamiser le jeu. Derrière un ballon porté concentrant la défense italienne, c’est lui qui a ajusté un parfait jeu au pied rasant dans le deuxième rideau, exploité par Gaël Fickou. Un joli coup d'œil pour le deuxième essai français (28e). C’est lui aussi qui a offert à Arthur Vincent son premier essai en bleu (30e) avec une passe aveugle. Il a été encore à la conclusion d’une action de Teddy Thomas (54e). A son débit, seul un mauvais jeu au pied (35e). Mais sa lecture du jeu, toujours pointue, lui a permis de bloquer en défense quelques situations intéressantes comme à la demi heure de jeu où il a annihilé une offensive italienne. Il a été élu homme du match. En toute logique. Remplacé par Baptiste Serin (59e).

7. Charles Ollivon : 5,5/10

Le capitaine français a été très présent défensivement avec 17 plaquages. C’est d’ailleurs le joueur tricolore qui a le plus plaqué. Moins en vue offensivement, il est tout de même impliqué sur le premier essai tricolore. En revanche, il a été trop pénalisé pendant la première période avec trois coups de sifflet contre lui (3e, 18e, 40e).

8. Grégory Alldritt : 6/10

Le troisième ligne centre rochelais a livré un match sérieux, où il a été souvent été utilisé au centre du terrain pour faire reculer la défense italienne. Un match sans fausse note (aucun ballon perdu, aucune faute concédée) mais où il n’a pas non plus fait de différence flagrante (une passe après contact). Il a été remplacé par le Castrais Anthony Jelonch (58e), bien inspiré sur le deuxième essai de Thomas.

6. Dylan Cretin : 7/10

Le troisième ligne du Lou a inscrit son premier essai en Bleu pour sa deuxième titularisation avec le XV de France. Capitaine de touche, il a réussi à voler un ballon dans les airs, récupérant le ballon après avoir été pénalisé sur l’action précédente. Une bonne prestation dans l’ensemble, confortant ses dernières sorties du mois de novembre.

5. Paul Willemse : 7/10

Le deuxième ligne de Montpellier a encore été cet infatigable homme de l’ombre, qui n’a jamais été pris par la patrouille dans la guerre du sol (aucune faute concédée), mis en lumière par quelques plaquages bien appuyés sur les seize qu’il a effectué. Remplacé par Romain Taofifenua (58e).

4. Bernard Le Roux : 6,5/10

Le Racingman a été à la pointe du combat, réussissant encore des plaquages offensifs notamment en début de rencontre, mais il a aussi été pénalisé deux fois en première période (13e, 22e). Comme Paul Willemse, il a été très peu sollicité dans le secteur offensif.

3. Mohamed Haouas : 5/10

Le pilier droit de Montpellier a eu peu d’occasions de se montrer à son avantage dans le secteur de la mêlée fermée où il avait une belle carte à jouer face à un néophyte. Il permet aux Bleus de récupérer tout de même une pénalité dans cet exercice (25e). En revanche, il a manqué quatre plaquages et commis une faute. Remplacé par Dorian Aldegheri (53e), pénalisé deux fois.

2. Julien Marchand : 5,5/10

Le talonneur toulousain a été sérieux sur les bases du poste (lancers, mêlée) mais aussi défensivement avec huit plaquages (un manqué) et un ballon gratté au sol en début de seconde période. Remplacé dès la 46e minute sur protocole commotion par Pierre Bourgarit qui a eu plus d’occasions de briller offensivement.

1. Cyril Baille : 5,5/10

Comme le reste de la première ligne, le pilier toulousain n’a pas eu beaucoup d’occasion de briller dans l’épreuve de force. Précieux sur l’action qui amène le premier français. Il est remplacé par Jean-Baptiste Gros qui a réussi à récupérer un ballon au sol dans les vingt-deux mètres adverses.

Par Nicolas Augot et Arnaud Beurdeley

Contenus sponsorisés