Icon Sport

Les Bleus manquent de peu l’exploit

Les Bleus manquent de peu l’exploit

Le 13/03/2021 à 19:28Mis à jour Le 13/03/2021 à 19:50

SIX NATIONS - Alors que le XV de France menait encore à 3 minutes du terme, il s’est incliné 23 à 20 ce samedi à Twickenham pour cette 4ème journée du Tournoi 2021, face à une équipe d’Angleterre qui a su se rebeller en seconde période, malgré une énorme envie des Bleus.

La frustration est forcément énorme, comme il y a quelques mois lors de la finale de la Coupe d’Automne des Nations. Car les Bleus pensaient bien tenir cet exploit à Twickenham où ils n’ont plus gagné depuis 2007. Sauf qu’il y a eu cet essai – contestable – de Maro Itoje sur un pick and go dans la continuité d’une pénaltouche, et ce alors que l’on pensait voir la main de Cameron Woki sous le ballon (77’).

Une ultime action qui fait basculer le sort d’un match où ce XV de France aura une fois de plus emballé, séduit, et tout donné. Si les 8 pénalités concédées sont finalement lourdes de conséquences (contre 12 pour l’Angleterre), on ne peut pas reconnaitre l’énorme engagement de cette défense, à l’image de cette présence au plaquage et de ces ballons grattés par Alldritt, Taofifenua ou encore Vakatawa

Pas de Grand Chelem, mais de belles perspectives

L’ambition de décrocher un Grand Chelem dans cette édition 2021 s’envole avec cette défaite, pour autant il faudra retenir les belles choses proposées dans le jeu. Et notamment ces deux essais en première période. Dès la première action du match, sur une avancée de Vakatawa côté gauche, et un jeu au pied de Thomas, c’est Antoine Dupont qui capte ce ballon après rebond pour finir le coup (2’). Puis « à la Toulousaine », dixit Fabien Galthié au micro de France 2, en première main après une combinaison en touche qui voit (l’intenable) Marchand trouver… Fickou pour renverser et permettre à Jalibert de fixer, afin de servir Damian Penaud seul dans le couloir droit (32’). Deux mouvements sublimes, auxquels on ajoute le 100% au pied de Matthieu Jalibert (4 sur 4), répondant parfaitement au 5 sur 5 d’Owen Farrell.

Ce 108ème Crunch laisse malgré tout un goût amer, car le XV de la Rose a souvent peiné sur le plan offensif. Il s’est appuyé sur un bon premier quart d’heure pour trouver la faille avec Anthony Watson, sur du défi physique et du jeu à une passe avec les avants, puis une prise d’espace sur l’aile (10’). Et a parfois eu du mal à reprendre son souffle tout en cherchant à casser le rythme au retour des vestiaires.

Français et Anglais se retrouvent donc à égalité au classement avec 10 points, aux 2e et 3e places, tandis que le Pays de Galles pointe en tête avec 19 points. Les Bleus comptent cependant un match en moins, et se projettent maintenant sur une décisive réception des Gallois, pour ensuite espérer jouer la gagne lors de l’ultime match face à l’Écosse. L’espoir reste de mise, car malgré la défaite les Bleus ont enthousiasmé.

Contenus sponsorisés