Icon Sport

Revue de presse : les Irlandais allument les Bleus

Revue de presse : les Irlandais allument les Bleus
Par Leo Faure via Midi Olympique

Le 11/03/2019 à 14:15Mis à jour Le 11/03/2019 à 14:26

TOURNOI DES 6 NATIONS 2019 - Sans surprise, la presse irlandaise apprécie le retour en forme de son équipe nationale, après un début de Tournoi poussif. Pour les Bleus, en revanche, la sentence est lourde.

Il fallait s'y attendre. Au lendemain d'une nouvelle prestation si faible de l'équipe de France, la presse irlandaise s'étonne de ce qu'on constate en France depuis plusieurs mois : les Bleus ne sont plus invités dans le concert international. "C'était troublant et même embarrassant de voir la France s'effondrer avec une telle indignité" ouvre le site The 42, référence irlandaise en terme d'actualités sportives. "Les sifflets adressés par leurs supporters, nombreux, qui avaient fait le déplacement, étaient tout sauf une surprise : il n'y a rien à attendre de cette équipe. Encore un jour de misère pour le rugby français".

Et le journaliste Ryan Bailey de poursuivre, en direction du sélectionneur Jacques Brunel : "Leur prestation était humiliante. Cette équipe n'a aucun lien, aucune discipline et ne semble même pas se préoccuper de son sort. Mieux encore : le coach français avait déjà échoué au moment d'assumer sa part de responsabilité à Twickenham. Il a récidivé, dimanche, n'avançant jamais d'explication et laissant flotter un climat de résignation"

Du côté de l'Irish Times, la critique est également pimentée. "Prenez l'essai de Keith Earls. Il est effectivement très bien amené. Mais le pilier Demba Bamba, comme beaucoup de ses coéquipiers avant lui, suit clairement le ballon et abandonne sa zone. Ce type d'erreur est exaspérant à ce niveau. Ailleurs, on ne voit plus cela depuis les années 90. C'en était gênant pour l'équipe de France". Un constat de faiblesse, immense, qui pousse à relativiser la performance irlandaise : "La victoire de l’Irlande signifie-t-elle que cette équipe est de retour à son meilleur niveau ? Ou alors, la fin de match conjuguée à l'immense incompétence française dit-elle qu’il reste encore beaucoup à faire ?".

Et une dernière question, toujours en direction du sélectionneur : "Il flottait chez les Français un air de résignation. La seule question valable, désormais : Bernard Laporte peut-il autoriser son vieux copain Jacques Brunel à aller jusqu'au Japon à la tête de cette équipe ?".

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés