Icon Sport

Positive attitude

Positive attitude
Par Arnaud Beurdeley via Midi Olympique

Le 11/03/2019 à 09:35

TOURNOI DES 6 NATIONS 2019 - Malgré la leçon de maîtrise infligée par les Irlandais, les joueurs de l'équipe de France ont préféré retenir le caractère affiché en toute fin de rencontre. Méthode Coué ou aveuglement ?

Les deux essais inscrits en toute fin de rencontre par Yoann Huget et Camille Chat ont permis d'éviter un zéro pointé qui pendait au nez de l'équipe de France jusqu'à trois minutes de la fin du match. Deux essais en guise de trompe-l'oeil ? C'est ce que les déclarations du sélectionneur Jacques Brunel tendent à laisser croire. Et pour cause, ce dernier s'est, par exemple, réjoui, d'avoir vu son équipe "gagner la deuxième mi-temps". Factuellement, difficile de le contredire : les Bleus ont inscrit quatorze points dans le deuxième acte quand les Irlandais n'en ont marqué que sept.

Seulement, impossible de ne pas souligner que le sélectionneur use ici d'une technique de communication ultra-positive que les joueurs se sont empressés de reprendre en chœur. Ces derniers ont essentiellement retenu le fait qu'ils n'ont "rien lâché". L'expression a été répétée à l'envie par Louis Picamoles ou encore Gaël Fickou. "J'attendais une meilleure entame de match, a d'ailleurs confié Brunel. Mais la fin me rassure un peu sur le caractère de l'équipe." Et tous ont assuré en conférence de presse que cette défaite n'avait rien à voir avec celle subie à Twickenham. "Par rapport au match de l'Angleterre, a expliqué le troisième ligne Arthur Iturria, j'ai le sentiment qu'on s'est battu même si ça ne s'est pas trop vu depuis l'extérieur."

" Honnêtement, je ne m’attendais pas à ce qu’on subisse autant"

Nulle question ici de remettre en cause l'investissement et le courage des Bleus, simplement la volonté de regarder la vérité en face. Le XV de France a pris une leçon de rugby, durant plus d'une heure de jeu. La première mi-temps a même totalement été à sens unique. Jacques Brunel a ironisé sur cette ultra-domination : "Ils ont eu 99% de possession (ndlr : 77% en réalité). On a défendu en faisant des fautes, ça a entraîné une occupation du terrain, des pénaltouches et ainsi de suite. Ils nous ont étouffés en première mi-temps, on n'a pas pu avoir l'initiative."

Et Guirado d'ajouter : "Honnêtement, je ne m’attendais pas à ce qu’on subisse autant". Un aveu de faiblesse mais aussi un éclair de lucidité. Rarement les Bleus ont autant été dominés ces dernières semaines. Jamais, ils n'ont été en mesure d'inquiéter cette équipe d'Irlande.

Tournoi des 6 Nations 2019 - Essai de Keith Earls (Irlande) contre la France

Tournoi des 6 Nations 2019 - Essai de Keith Earls (Irlande) contre la FranceIcon Sport

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés