Icon Sport

L’antisèche : les Gallois ont fait le boulot, rien de plus

L’antisèche : les Gallois ont fait le boulot, rien de plus
Par Rugbyrama

Le 11/03/2018 à 19:17Mis à jour Le 12/03/2018 à 14:36

Malgré quelques difficultés en première mi-temps, le Pays de Galles s’est imposé avec le bonus offensif (38 -14) face à l’Italie pour le compte de la 4ème journée des 6 Nations. Le XV du Poireau remonte à la 2ème place juste devant la France, leur prochain adversaire samedi prochain.

Le match : solide en première mi-temps, la Squadra Azzura a fini par plier face aux assauts Gallois

Promis à l’enfer dans l’antre du Principality Stadium, les Italiens ont réussi à tenir tête aux Gallois… une mi-temps. Contrariés dans le premier acte, les Gallois ont pourtant bien commencé la rencontre. Auteur de deux essais en moins de deux minutes, le XV du Poireau mène rapidement 14-0 au bout de 7 minutes de jeu. Si le Pays de Galles caracole en tête très vite dans le match, les Italiens n’abdiquent pas pour autant. Sur un exploit personnel de Minozzi, qui dépose Liam Williams pour finir à l’essai, l’Italie revient au score (14-7). Par la suite, beaucoup d’imprécisions et une pénalité manquée par Allan, qui aurait pu ramener les seins un peu plus dans la partie.

Pays de Galles vs Italie (Mars 2018)

Pays de Galles vs Italie (Mars 2018)Icon Sport

En 1er mi temps, les Italiens dominent une équipe Galloise, qui balbutie son rugby. La preuve par les chiffres avec 69 % de possession et 68 % d’occupation pour les coéquipiers de Sergio Parisse. Mais, suite à une faute, les Gallois obtiennent une pénalité. Ils décident de prendre les 3 points par l’intermédiaire de leur ouvreur Anscombe. Une attitude qui dénote un manque de confiance de la part du Pays de Galles. Malgré leur domination dans le jeu, la Squadra Azzura est menée au score 17-7 face à des Gallois réalistes. Juste avant la mi-temps, Liam Williams écope d’un carton rouge suite à un plaquage jugé dangereux par Jerome Garcès, l’arbitre français de la rencontre.

Leonardo Ghiraldini (Italie)

Leonardo Ghiraldini (Italie)Icon Sport

Au retour des vestiaires, les Gallois, sûrement bougés dans les vestiaires par Warren Gatland, entament la seconde mi-temps tambour battant. En infériorité numérique, ils trouvent la faille dans la défense italienne grâce à Hill, portant le nombre d’essai à 3 pour le XV du Poireau. A seulement un essai du bonus offensif, le Pays de Galles continue sur leur lancée. C’est à la 65 ème minute que les coéquipiers de Faletau trouvent la solution par l’intermédiaire de North pour le doublé (31-7). En fin de match, deux essais sont inscrits de chaque côté. Grace à cette victoire, le XV du Poireau remonte à la 3ème place juste devant la France, leur prochain adversaire samedi prochain. Quant aux Italiens, ils pointent toujours à la dernière place avec 0 victoire et 0 point à leur actif.

Hadleigh Parkes (Pays de Galles) vs Italie

Hadleigh Parkes (Pays de Galles) vs ItalieIcon Sport

Le tournant du match : Hill a tué le suspense

Malmenés en premier mi-temps et réduits à 14, les Gallois avaient tout à craindre du début du second acte. Que nenni ! Après un lancement de jeu parfait, Hill aplatît derrière l’en-but tout en puissance pour son premier essai international. Un coup derrière la tête pour l’Italie qui n’arrivera plus à revenir au score.

Le facteur X : les Gallois ont de la ressource

Avec beaucoup de changements dans le XV de départ, les joueurs ont peiné à trouver les automatismes nécessaires pour proposes un jeu léché. Malgré une première mi-temps difficile, les Gallois ont trouvé les ressources pour s’imposer dans un match qui n’est jamais simple. Du caractère !

Cory Hill (Pays de Galles)

Cory Hill (Pays de Galles)Icon Sport

La question : la France peut-elle battre le Pays de Galles samedi prochain ?

Samedi prochain, le Pays de Galles reçoit l’équipe de France pour le compte de la dernière journée des 6 Nations. Solide vainqueur de l’Angleterre hier, la France se déplacera en terre galloise avec plein de confiance. Les Gallois devront montrer un tout autre visage qu’aujourd’hui.

La France peut-elle battre le Pays de Galles samedi ?

Sondage
1103 vote(s)
Oui
Non

Par Lucas Meirinho

Contenus sponsorisés
0
0