Icon Sport

Jones : "Le jeu français ? Beaucoup de muscles et un peu de flair"

Jones : "Le jeu français ? Beaucoup de muscles et un peu de flair"
Par Rugbyrama

Le 13/03/2018 à 11:50Mis à jour Le 13/03/2018 à 12:19

Au lendemain du "Crunch", le sélectionneur de l’Angleterre Eddie Jones, s’est longuement confié à Midi Olympique sans omettre aucun sujet : la défaillance de son équipe, la métamorphose de Bastareaud, son avenir. Sans langue de bois, l’Australien porte son point de vue sur le jeu du XV de France.

Une deuxième défaite consécutive, jamais Eddie Jones n’avait connu aussi grande déconvenue depuis qu’il a pris les rênes du XV de la rose fin 2015. C’est dans ce contexte que l’homme de 58 ans s’est confié à Midi Olympique. Revenant sur la rencontre perdue par ses hommes, il regrette la bataille perdue dans le jeu au sol, selon lui la clé du match : "Les Français nous ont largement dominés dans le secteur du jeu au sol. Nous avons pris une leçon. Et ça fait mal…" Si pour lui, ses joueurs n’ont pas été complaisants, ils n’ont néanmoins pas trouvé les solutions pour prendre le match à leur compte. "Je leur avais dit qu’un match face aux Français était un test de virilité, que les Bleus étaient brutaux, un peu comme une version européenne des Springboks".

Mêlée France Angleterre

Mêlée France AngleterreIcon Sport

" Mathieu Bastareaud est transformé "

Bon perdant, Eddie Jones connaissait les points forts de ce XV de France version Jacques Brunel. Si les consignes étaient de contourner Mathieu Bastareaud et de faire courir les avants français notamment en mettant un gros volume de jeu en place, il reconnaît que la performance du centre français l’a impressionné. "Il a l’air bien plus affûté qu’il ne l’était par le passé et réalise beaucoup d’efforts dans le replacement. Il est transformé. Marc Dal Maso (entraîneur du RCT et consultant pour l’Angleterre) m’avait dit que Mathieu Bastareaud était devenu un leader. J’ai pu le constater samedi soir".

Mathieu Bastareaud - France (France-Angleterre)

Mathieu Bastareaud - France (France-Angleterre)Midi Olympique

" J’aimerais un jour coacher un club français. Mais pour en faire un champion ! "

Contrairement à beaucoup d’observateurs de son pays, le sélectionneur de l’Angleterre porte un avis élogieux sur le XV de France. "Les Français jouent désormais les uns pour les autres. Je n’avais pas cette impression-là ces dernières années". Pour Eddie Jones, l’équipe de Jacques Brunel a toutes ses chances de l’emporter face aux Gallois, notamment en gardant cette défense de fer et l’animation offensive autour de Bastareaud : "Pourquoi changer ce qui a marché ? S’ils laissent les Gallois venir à eux, ils leur poseront des problèmes". Le leitmotiv sur la défense revient très souvent à l’évocation du jeu français. La comparaison qu'il fait avec les Springboks plaira ou non, mais l’homme persiste et signe, pour lui le jeu français qui gagne c’est : "beaucoup de muscles et un peu de flair".

En janvier, l’Australien a prolongé avec l’Angleterre jusqu’en 2021. Bernard Laporte l’a-t-il contacté pour prendre la tête du XV de France ? "Non, il n’a pas mon numéro, et je ne suis pas certain que les Français soient prêts à accepter un coach étranger". Pour autant, Eddie Jones se verrait bien à la tête d’un club du Top 14 dans les années à venir : "J’aimerais un jour coacher un club français. Mais pour en faire un champion !" Le contraire aurait été étonnant…

Contenus sponsorisés
0
0