AFP

6 Nations - Le pays de Galles bat l'Irlande à Cardiff (22-9)

Le pays de Galles ouvre une voie royale à l'Angleterre

Le 10/03/2017 à 22:59Mis à jour Le 10/03/2017 à 23:37

6 NATIONS - Grâce notamment à un doublé de North, le pays de Galles a remporté une formidable bataille à Cardiff face à l'Irlande (22-9). Un succès qui fait les affaires... de l'Angleterre.

Les Gallois ont décidément le chic pour nous offrir des rencontres à suspense ! Après un match à couper le souffle contre l'Angleterre, le Principality Stadium fut une nouvelle fois le théâtre d'un affrontement irrespirable ce vendredi soir, donc sont cette fois sortis vainqueurs les hommes de Rob Howley (22-9). Accrochés par l'Irlande lors du premier acte malgré le premier essai de North, les Gallois sont parvenus à faire la course en tête grâce au doublé de leur ailier vedette, avant de s'arc-bouter en défense pour finalement tuer le match dans les dernier instants grâce au troisième essai aplati par Roberts. Le XV du Poireau peut donc encore sauver son Tournoi, tandis que l'Irlande manque le coche. L'Angleterre, elle, peut remporter la compétition si elle bat samedi l'Ecosse...

Le Tournoi des 6 Nations a définitivement quelque chose d'unique, et le XV du Poireau n'y est pas étranger, loin s'en faut. Encore une fois, les Gallois ont offert au public du Principality Stadium un sommet de suspense dont ils ont le secret, bien que l'on puisse supposer qu'ils apprécieraient également de s'imposer de plus de quarante points de temps en temps. La première période était la parfaite illustration de cette tendance, équilibrée, les deux équipes se partageant, avec un léger avantage pour l'Irlande, les périodes de domination. Mais c'étaient bien les Diables Rouges qui viraient en tête (8-6) grâce au premier essai de North. Mis sur orbite par la percée de Scott William, le relais et la longue sautée de Webb et le décalage de Halfpenny, l'ailier concluait en puissance et faisait taire les critiques. Outre le suspense, les Gallois montraient une fois de plus qu'ils sont aussi les rois des essais en première main.

Une défense toujours héroïque, Henshaw maudit

Le trois-quarts aile de Northampton ne tardait d'ailleurs pas à récidiver après la pause, dans une position bien plus aisée après le travail de ses avants, pour le premier break en faveur du pays de Galles qui profitait du carton jaune de Sexton (38e) pour mettre des Irlandais totalement désorganisés à neuf longueurs. Le retour de l'ouvreur correspondait immédiatement au sursaut du Trèfle, qui allait néanmoins se heurter d'une part à l'effort de guerre gallois incarné par un duo Warburton-Tipuric qu'on imagine mal ne pas voyager en Nouvelle-Zélande l'été prochain, et d'autre part à la malédiction, ou plutôt la maladresse de Robbie Henshaw. Alors que ses avants s'en allaient "tranquillement" conclure un maul souverain dans l'en-but, le centre venait prêter main forte à ses gros en entrant sur le côté, forçant M. Barnes à le pénaliser au moment où Best s'effondrait dans l'en-but (69e).

Six minutes plus tard, le même Henshaw reprenait un en-avant d'un de ses partenaires en position de hors-jeu à dix mètres de l'en-but gallois et permettait aux locaux de sortir de leurs 22m après une période tout bonnement suffocante pour le public de Cardiff. Sur l'action suivante, les Irlandais étaient repoussés dans leurs 22m par la défense, Sexton voyait son dégagement contré par Faletau et Roberts en profitait pour aplatir et tuer le match. Une victoire qui a mis du temps à se dessiner, mais largement méritée pour le pays de Galles qui a fait preuve de maîtrise face aux assauts adverses. La défaite irlandaise fait le bonheur de l'Angleterre, qui, si elle s'impose contre l'Ecosse, comptera quatre victoires et sera assurée de conserver son titre dans le Tournoi.

Contenus sponsorisés
0
0