Rugbyrama

Plisson, Domingo, Picamoles et Debaty: les quatre choix forts de Saint-André pour l'Angleterre

Plisson, Domingo, Picamoles et Debaty: les quatre choix forts de Saint-André pour l'Angleterre

Le 19/03/2015 à 13:25

Philippe Saint-André a dévoilé ce jeudi la composition du XV de France qui affrontera l'Angleterre à Twickenham samedi. Les titularisations de Jules Plisson et Vincent Debaty, la non-sélection de Thomas Domingo et Louis Picamoles...voici ce qu'il faut retenir des choix de PSA pour le dernier rendez-vous du Tournoi.

  • Plisson malgré son nez cassé

Victime d'une fracture du nez à Rome, Jules Plisson débutera tout de même à Londres. Une décision risquée, notamment pour la santé du joueur, face à des Anglais qui en feront à coup sûr leur cible de choix, mais qu'assume pleinement Philippe Saint-André : "Jules va être visé mais il est à 150 %. On a un staff médical de qualité qui lui a remis le nez. Il n'a aucune douleur, il est toujours aussi beau qu'avant et il est prêt à faire un match d'une grande qualité. On n'a aucun doute sur lui ". Le principal intéressé s'avère également prêt au sacrifice ": J'ai posé la question au docteur de savoir si je devais jouer avec un masque et il m'a dit que non, car les Anglais voudraient à tout prix me l'arracher ! Cela ne me fait pas peur, je vais reprendre des coups dessus mais ce n'est pas grave. Si je dois baisser la tête et me prendre le coude de Vunipola et Robshaw dans la tête, je le ferai" . Les concernés ne devraient pas se faire prier.

  • Domingo et Picamoles revenus pour faire le nombre

Rappelés dans le groupe France pour préparer le déplacement à Twickenham, Thomas Domingo et Louis Picamoles verront la rencontre depuis les tribunes. Il était clair dans l'esprit de Philippe Saint-André que ces deux-là ne participeraient pas au débat de samedi : "On voulait voir dans quel état physique et psychologique était Louis. Il a fait des entraînements et des examens. On l'a pris dans l'optique de la préparation à la Coupe du monde, pour lui montrer qu'on pense à lui et qu'il a toutes les qualités pour être dans ce groupe s'il fait les efforts nécessaires. Il n'est pas encore apte à faire un match de l'intensité de celui qui s'annonce en Angleterre" .

Thomas Domingo, pilier gauche du XV de France

Thomas Domingo, pilier gauche du XV de FranceIcon Sport

Si le Toulousain peut avoir de l'espoir pour la suite, c'est clairement moins le cas pour le pilier clermontois : "Thomas est arrivé après beaucoup de défections. On a, avec Rabah Slimani et Uini Atonio, deux piliers polyvalents avec qui on travaille depuis le stage du Canet-en-Roussillon. Même si c'est difficile pour lui, on a une conquête qui fonctionne bien et on fait confiance au groupe et aux piliers qui sont avec nous depuis le début du VI Nations" . Comprenez qu'il ne verra pas la Coupe du monde sauf si l'infirmerie à son poste l'exige.

  • Debaty passe au test de la titularisation

Éternel impact player, Vincent Debaty profite du forfait d'Eddy Ben Arous pour se faire une place dans le XV de départ tricolore. Le "Belge" n'a pas fait les frais du rappel de Thomas Domingo et se voit accorder la confiance de son sélectionneur : "Il a évolué et grandi, même avec l'ASMCA où il a été trois fois titulaire sur les derniers matchs", rappelle PSA. "Il a une chance exceptionnelle de commencer cette rencontre et il faut qu'il se prépare psychologiquement de façon complètement différente que lorsqu'il est impact player. On a confiance en lui, il est en pleine forme" . À lui de prouver qu'il a le coffre nécessaire pour ne pas chuter physiquement dans l'enfer de Twickenham.

  • Les vainqueurs de Rome ont gagné le droit de revenir

Pour le patron du XV de France, la victoire nette au Stadio Olimpico (0-29) a été vécue comme une libération. C'est dans l'esprit de poursuivre dans cette dynamique et de récompenser ses troupes qu'il a reconduit en très large majorité son équipe de départ (treize des quinze titulaires) : "C'est la même ossature qu'en Italie, avec seulement deux changements imposés par des blessures. On a voulu faire confiance au groupe qui a montré d'énormes valeurs dans des conditions climatiques et extra-sportives vraiment difficiles" . Nicolas Mas à la mêlée, Alexandre Flanquart en deuxième ligne, Loann Goujon en numéro 8 et Gaël Fickou au centre ont ainsi obtenu un tour supplémentaire, eux qui étaient les surprises de la composition de Saint-André pour l'Italie.

Loann Goujon (XV de France) a réussi un très bon match contre l'Italie - 15 mars 2015

Loann Goujon (XV de France) a réussi un très bon match contre l'Italie - 15 mars 2015Icon Sport

Contenus sponsorisés