Icon Sport

France-Galles (13-20), stats - 10 en-avant, 9 points laissés en route: les Bleus loin du haut niveau

10 en-avant, 9 points laissés en route... les Bleus trop loin du haut niveau

Le 01/03/2015 à 12:48Mis à jour Le 01/03/2015 à 12:58

Les statistiques sont implacables : la France fait preuve de trop de déchet pour rivaliser au plus haut niveau. Ce fut encore flagrant contre le pays de Galles.

"On n’est pas une grande équipe". Voilà les mots qui revenaient le plus souvent dans les travées sur Stade de France samedi soir. Difficile de donner tort aux joueurs du XV de France qui ont, encore et toujours, fait preuve d’une maladresse ô combien pénalisante au plus haut niveau. Certaines statistiques sont éloquentes: 10 en-avant pour les Bleus contre seulement 5 aux Gallois ; 50% de réussite au pied (la bagatelle de neuf points laissés en route) contre 83,3% pour son adverse du jour et enfin 16 ballons perdus contre seulement 7 pour le XV du Poireau qui n’a pas été grandiose au cours du match mais qui a su rester sobre et appliqué. Suffisant pour s’imposer au Stade de France.

Comment ne pas évoquer également la mise en route laborieuse des hommes de Saint-André, totalement hors-sujet dans le premier acte : 20% d’occupation, 23% de possession et vingt passes effectuées (une seule pour l’ouvreur Camille Lopez)... Heureusement, et ce malgré les deux échecs de Lopez, la France ne virait qu’avec trois unités de débours à la pause. Il y a bien eu une réaction d’orgueil des Bleus en seconde période, comme face en Irlande. Faisant ainsi remonter les statistiques pour finir par exemple avec un honorable 46% de possession.

100% d'efficacité en conquête pourtant...

Le problème, c’est que cette équipe de France est bien trop branchée sur courant alternatif. Quand elle rétablit un secteur, comme la discipline où le nombre de pénalités concédées (7) fut moitié moins élevé qu’à Dublin, c’est un autre domaine qui pèche. A l’image des en-avant et ballons perdus. Des satisfactions, il y en a pourtant, à l’image de la conquête où les Bleus affichent un parfait 100%. Il y a aussi ces 19 passes après contact (7 pour Galles), ces 6 franchissements (contre 4) ou ces dix défenseurs battus (autant que le pays de Galles) pour le résultat famélique d’un essai. Bref, c’est offensivement que les Bleus peinent (deux essais en trois matchs, plus mauvais ratio du Tournoi). On se demande surtout quand cette équipe, qui a de la qualité, arrivera à mettre tous les ingrédients dans le même panier pour enfin rendre une copie complète et aboutie.

France-Galles (13-20) statistiques
Contenus sponsorisés