Icon Sport

Lièvremont les lâche

Lièvremont lâche ses joueurs
Par Rugbyrama

Le 13/03/2011 à 11:32Mis à jour Le 13/03/2011 à 12:31

Marc Lièvremont n'a pas annoncé le groupe contre le pays de Galles ce dimanche matin à 11 heures comme prévu. Celui-ci sera dévoilé en fin de journée. Le sélectionneur des Bleus a avoué s'être "senti trahi par ses joueurs" lors de la défaite en Italie. De nombreuses têtes pourraient tomber.

La fracture est désormais officialisée. La France repose à nouveau sur un champ de ruines et Marc Lièvremont a lâché ses joueurs, définitivement et publiquement, ce dimanche en conférence de presse. "Je m'étais engagé les yeux dans les yeux avec certains pour leur dire qu'ils seraient à la Coupe du monde. Tout ça est remis en question. Le match en Italie remet tout à zéro." Alors il n'a pas annoncé la composition du groupe pour affronter le pays de Galles comme cela était prévu. "J'ai revu le match et je suis un peu dans l'impasse. Je suis désabusé. Beaucoup de mecs ont failli et il faudrait en remplacer tellement." Les 23 seront annoncés ce dimanche, aux alentours de 19h. "Il y aura peut-être cinq, six, sept, huit changements... Je me sens obligé de faire un exemple."

Clairement, les rapports sont brouillés entre le staff et les principaux acteurs. Marc Lièvremont a dénoncé l'attitude de ses hommes. "Ils étaient peut-être trop dans le confort, indique le sélectionneur. Je me sens responsable mais on... Non, eux se sont trahis, m'ont trahi. Sur le projet de jeu, cela dépassait l'entendement. Je ne me suis pas reconnu dans leur prestation. Vous croyez vraiment que c'est qu'ils ont fait contre l'Italie que je leur demande ? J'en ai honte. Cette rencontre était une hallucination. Je ne veux pas me dédouaner mais ils inventent des choses sur le terrain." Et Lièvremont de poursuivre sur la réaction des joueurs: "Ils manquent de courage. Ce sont des bons garçons mais habités d'une forme de lâcheté évidente. Ils ne sont même pas capables d'assumer leurs propres fautes. C'est peut-être la tendance de la nouvelle génération."

Un grand coup de balai ?

Marc Lièvremont a exprimé son regret d'avoir trop responsabilisé les joueurs, de leur avoir trop donné sa confiance. "Cette semaine encore, j'ai eu tendance à trop les écouter. Samedi soir dernier, ils ont dû faire les cons après leurs matchs. Je leur ai laissé jusqu'à dimanche soir. Lundi, ils trainaient des pieds. Mardi, ils ont fait un entraînement dégueulasse." S'il assure n'avoir pas eu la tentation de présenter sa démission et de tout abandonner samedi soir, le groupe pourrait entrer dans une sorte d'auto-gestion. "Mais même ça, je ne suis pas sûr qu'ils en soient capables, rétorque Lièvremont. Je leur montrerais bien quelques vidéos des Gallois et je leur dirais: "Maintenant, débrouillez-vous". De toute façon, c'est ce qu'ils font déjà. Mais ils n'en sont pas capables. Alors on va encore espérer une réaction d'orgueil."

Il faut donc s'attendre à un grand coup de balai dans l'effectif bleu. Le sélectionneur l'a annoncé aux intéressés. "Cela a été le calme plat quand je leur ai dit, comme d'habitude. Là, ce n'est plus eux et moi ensemble, c'est clair." Pour autant, Lièvremont est persuadé de manquer de solutions. "Je pourrais prendre des joueurs qui n'étaient pas dans les trente de départ. Tout est possible. Mais des solutions sur les hommes, il n'y en a pas 10 000. J'ai fait le tour des joueurs français, je commence à bien les connaître et j'aurais bien du mal à trouver un groupe homogène. Enfin, il faudra bien en envoyer trente au Mondial..." En tout cas, s'il n'a pas voulu citer de noms, plusieurs ont dit adieu aux Bleus sous l'ère Lièvremont sur la pelouse de Flaminio. "Certains ont sans doute porté le maillot de l'équipe de France pour la dernière fois", a confirmé le sélectionneur.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0