Reuters

La Rose sur une bonne note

La Rose sur une bonne note
Par Rugbyrama

Le 15/03/2008 à 14:50Mis à jour

L'Angleterre a adouci son bilan dans ce Tournoi 2008 en balayant l'Irlande (33-10) samedi à Twickenham, lors de la dernière journée.

Avec deux succès pour deux défaites dans ce Tournoi 2008, l'Angleterre comme l'Irlande pouvaient d'ores et déjà dresser un bilan très mitigé de la compétition avant de s'affronter dans un match pour l'honneur. Si les critiques fusent outre-manche sur la gestion et le fonctionnement de Brian Ashton à la tête du XV de la Rose, seule une nette victoire à Twickenham pouvait éventuellement sauver la tête du sélectionneur anglais.

Le métronome Cipriani

Dominés dans le combat à l'entame du match, les troupes de Brian Ashton étaient même rapidement menés au score par un XV du Trèfle entreprenant et incisif à l'image de l'essai de Kearney à la suite d'une belle action collective (10-0, 7e). Sonnés après avoir encaissé dix points en sept minutes, les hommes de Sa Majesté reprenaient peu à peu leurs esprits en s'appuyant sur les sacro-saints fondamentaux : Dominateurs à l'impact, percutants en défense et précis dans l'occupation du terrain à l'image du jeu au pied de Danny Cipriani, les Anglais revenaient progressivement dans le match.

Si l'intenable Paul Sackey déchirait le premier la défense irlandaise, remettant ainsi tous ses coéquipiers dans le sens de la marche, l'ailier anglais inscrivait logiquement le premier essai des siens au terme d'une splendide action en équipe (10-10, 20e). Toujours aussi conquérant, les Anglais regagnaient ainsi les vestiaires avec un maigre avantage (13-10).

Accrocheurs comme souvent, les Irlandais n'abdiquaient pas mais ni les appuis de Trimble ni les charges de Horgan ne parvenaient pas à déstabiliser la muraille blanche pendant que Cipriani animait majestueusement le jeu de son équipe. Rigoureux et appliqué, le XV de la Rose multipliait les temps de jeu et profitait des nombreuses approximations irlandaises pour scorer. Mathew Tait puis Jamie Noon concrétisaient ensuite à leur tour et confirmaient un peu plus la mainmise anglaise sur ce match (30-10, 68e). Rassurés par la solide prestation des leurs, les supporteurs anglais peuvent vraiment se réjouir de l'avènement de Danny Cipriani, auteur d'un sans-faute au pied pour sa première cape, et qui a confirmé ses belles dispositions à animer le jeu de son équipe.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0