Challenge Cup. “On a ciblé quelques failles”, Joe El Abd donne les clefs du jeu des Sharks avant la demi-finale de Clermont

Par Emilien Terme
  • Eben Etzebeth et les Sharks recevront Clermont au Twickenham Stoop de Londres.
    Eben Etzebeth et les Sharks recevront Clermont au Twickenham Stoop de Londres. Steve Haag / Icon Sport - Steve Haag / Icon Sport
Publié le
Partager :

Les Clermontois devront faire se défaire des Sharks de Durban pour décrocher leur place en finale de Challenge Cup. Le manager d’Oyonnax, Joe El Abd, avait rencontré les Sud-Africains en janvier et se remémore le jeu des noir et blanc.

La marche est imposante, mais le rêve est grand pour les Jaunards. L’ASM vit une saison compliquée et la Challenge Cup pourrait être “un moment de bonheur dans une saison de souffrance” explique Christophe Urios dans nos colonnes. Si les Clermontois peuvent apercevoir un titre, ils devront d’abord faire face aux Sharks de Durban ce samedi (13h30).

\ud83d\udca5Team Release\ud83d\udca5

The starting XV for the semi-final of the EPCR Challenge is here! \ud83d\udd25 Find the full team release article on https://t.co/XY6kBVU2o9

\ud83c\udf9f\ufe0f https://t.co/imNZ0VL4bF #OurStoep\ud83c\uddff\ud83c\udde6 #ChallengeCup #SHAvASM #Twickenham #TwickenhamStoop #saffasabroad #Rugby pic.twitter.com/3hTqmoZOiG

— The Sharks (@SharksRugby) May 3, 2024

Eben Etzebeth, Makazole Mapimpi ou Lukhanyo Am, les champions du monde peuplent les rangs de la franchise sud-africaine. Un gage de qualité pour Joe El Abd : “C’est une équipe avec beaucoup de springboks donc forcément, c’est du très haut niveau. Leur première ligne est vraiment impressionnante avec Bongi Mbonambi, Vincent Koch et Ox Nché. C’est celle qui a fait énormément de dégâts pendant la coupe du monde”.

Maîtres des airs

Les Sud-Africains imposent logiquement énormément de combats dans le jeu au sol avec un huit de devant solide sur les fondamentaux : “Ils ont un gros pack avec une première ligne dominante et des joueurs ultra-puissant”, explique le manager d’Oyonnax. Un constat qui se vérifie dans les statistiques. Les Sharks affichent des taux de réussite impressionnants en conquête sur les deux derniers matchs de Challenge Cup avec un 100 % en mêlée fermé et un 90 % en touche.

Les trois quarts ne sont pas en reste et limiter le jeu des Sharks aux avants serait une erreur. Les ballons aériens et notamment les jeux au pied de pression sont au cœur des offensives sud-africaines : “Bien sûr, ils sont très puissants, mais c’est surtout une équipe qui marque énormément après un turn-over. Dès qu’ils récupèrent le ballon, ils mettent la pression avec un jeu au pied et deviennent très dangereux. Je pense particulièrement à Lukhanyo Am ou Makazole Mapimpi, qui nous avaient fait très mal”, explique Joe El Abd avant de se remémorer de mauvais souvenirs : “Ils nous ont marqué deux essais à zéro temps de jeu après des jeux aux pieds de pressions juste en récupérant le ballon en l’air…”

Ils n’ont pas besoin de grand-chose pour marquer

L’une des forces des hommes de John Plumtree repose sur leur capacité à exploiter la moindre opportunité. Les Sharks sont la meilleure attaque de la Challenge Cup avec 31 essais inscrits en six rencontres. Pourtant, selon Joe El Abd, la franchise n’est pas forcément ultra-dominante sur le pré : “Malgré le score, le match était assez équilibré. Malheureusement, on n’a pas su marquer alors que l’on a su se créer beaucoup d’opportunités, à l’inverse eux n’ont pas besoin de grand-chose pour marquer. C’est une équipe de contre qui compte dans ses rangs ce genre de joueurs qui vont très vite et punissent la moindre erreur que tu commets.”

\ud83d\udce2 ?? ????? \ud83d\udc9b\ud83d\udc99

Clermont en costaud face aux Sharks
\ud83d\udccdSamedi à 13h30 au #Stoop#DemiFinale @ChallengeCup_

\ud83d\udc49 plus d'infos https://t.co/h0w1yDU65Z #SHAvASM | #YellowArmy pic.twitter.com/13bgGav8v2

— ASM Rugby (@ASMOfficiel) May 3, 2024

Les Sharks de Durban ne sont pour autant pas intouchables. Si se demander “comment les mettre en difficulté” est une “bonne question” pour Joe El Abd, le technicien anglais et son staff ont quand même “ciblé quelques failles”. Si pour la première, le coach d’Oyonnax reste évasif en citant des lancements de jeu sur touche, il est plus précis sur des opportunités à saisir à la suite de jeux aux pieds de pression des Sharks : “On a remarqué qu’il y avait des opportunités en contre-attaque après leur jeu au pied. Les Sharks mettent énormément de pression sur le premier ruck, ce qui libère des espaces sur les extérieurs si l’on parvient à conserver le ballon”.

Je ne pense pas que Baptiste ait besoin d’être protégé

L’un des duels attendus de ce match oppose le colosse springboks Eben Etzebeth au jeune phénomène auvergnat Baptiste Jauneau. Si les deux joueurs n’évoluent pourtant pas au même poste, le deuxième ligne des Sharks est (entre autres) connu pour exercer une pression monstre dans les rucks et plus particulièrement sur les demi de mêlée adverse. Les deux joueurs devraient donc se croiser à de multiples reprises samedi. Interrogé dans nos colonnes sur ce face-à-face, le Clermontois a expliqué avoir adapté sa préparation : “Je me prépare à affronter Eben Etzebeth parce qu’il met énormément de pression au numéro 9 sur les jeux au pied. Cette semaine, on a mis des choses en place spécifiques avec Ian Vass, notre entraîneur du jeu au pied”. Pour Joe El Abd, il ne faut pas se focaliser sur cette confrontation : “Je ne pense pas que Baptiste ait besoin d’être protégé. On a vu son niveau lors du dernier match, je pense qu’il a juste besoin de confiance, de ne pas penser à ce qu’il y a en face et jouer son jeu. Bien sûr que le ruck aura besoin d’être propre, mais ça, c’est le rôle de toutes les équipes, ce n’est pas juste pour ce match avec Baptiste Jauneau et Eben Etzebeth”.

Les hommes de Christophe Urios devront réaliser un match plein ce samedi (13h30) pour vivre une finale de Challenge Cup et espérer finir la saison avec un trophée.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (6)
Triplelegendaire83 Il y a 19 jours Le 04/05/2024 à 14:33

7 français au coup d'envoi, les jaunards ont vendu leur âme pour un trophée en chocolat

Alain65 Il y a 19 jours Le 04/05/2024 à 13:16

Faisons confiance aux "jaunards" pour s'adapter au volume de jeu des sud'afs. Par contre, le forfait de MOALA risque d'être très handicapant. ALLEZ l'ASM !

Jaunard59 Il y a 19 jours Le 04/05/2024 à 13:03

Je crains un match très fermé et très dur. Derrière, Moala va nous manquer.