Top 14 - Louis Penverne, le rayon de soleil de La Rochelle

Par Romain Asselin
Publié le Mis à jour
Partager :

Dos au mur en Top 14 après deux voyages à vide à l’extérieur, le Stade rochelais a des atouts à faire valoir avant un mois de mars capital. Comme l’éclosion en pro de Louis Penverne, champion du monde 2023 avec les Bleuets. Un mois jour pour jour après la première titularisation de sa carrière avec l’équipe fanion, le pilier gauche ne cesse d’épater son monde.

Jeudi dernier, jour de son 21e anniversaire, il y avait quelque chose de cocasse à observer, d’un côté, Louis Penverne aborder sa forme éclatante du moment et, de l’autre, à travers les fenêtres de la salle de presse du centre d’entraînement du Stade rochelais, une autre lessiveuse : la tempête baptisée « Louis », ses bourrasques et ses giboulées. Il faut dire que le talent du récent champion du monde U20 déferle sur le Top 14 depuis le 27 janvier et son imprévisible titularisation à Mayol. Autant qu’il l’éclabousse.

Présent à deux reprises dans le « XV de la semaine » Midi Olympique sur les quatre dernières journées de championnat, fort de sept étoiles en un mois de compétition, le pilier gauche des espoirs du club à la caravelle n’est autre que le tube du moment de la division. Et de loin le plus adroit et solaire d’un collectif rochelais si imprécis et morne lors de ses deux dernières sorties. À Lyon (28-17) puis Perpignan (27-15).

Une statistique digne d’un troisième ligne, à Lyon

« Si tout le monde avait été au niveau de Louis Penverne, on aurait pris quatre ou cinq points ce soir. Il y a des coaches et des joueurs qui doivent se regarder un peu dans le miroir après avoir checké sa performance. Mais pas lui. » Encensé par son manager Ronan O’Gara dans la foulée de la défaite à Toulon (25-23), le Breton formé à Lorient et poli à Vannes avant de parapher un contrat jaune et noir avec Vincent Merling ne cesse d’être couvert d’éloges depuis un mois. Entre autres, son 17/18 dans l’exercice au plaquage, face au LOU, (d)étonne.

« Il va falloir que l’on se rattrape un peu, parce qu’il lève trop les scores », en rit le flanker Judicaël Cancoriet quand le principal concerné commente d’un sobre « c’est mon rôle, je suis pilier, ça commence par la défense. » Capitaine du vaisseau maritime depuis le déplacement sur la rade, l’ancien Clermontois sait qu’il peut sans hésiter partir à la guerre avec l’hyperactif gaucher, par ailleurs très solide en mêlée fermée. « Louis continue de m’impressionner chaque week-end. Pour moi, ce n’est plus trop un jeune, il a des standards de très haut niveau, il continue de prouver. »

Promis à un « super avenir »

Et dire que le Bleuet champion du monde en titre n’affichait, avant le début de l’année civile, que quelque 30 minutes au compteur chez les professionnels. En trois entrées en jeu, depuis octobre 2022. Il a pourtant tout de suite « matché » avec l’exigence du Top 14. « Si je m’y attendais ? Non. Si je m’y préparais ? Oui, glisse le (très) mobile pilier gauche. À l’intersaison, « ROG » (Ronan O’Gara) m’avait dit d’être prêt tout le temps et, qu’à force de travail, l’opportunité allait tomber. Avec les blessures, je l’ai eue. Ça s’est bien passé, oui. Il faut que ça dure, maintenant. Je reste la tête sur les épaules. Il faut chaque week-end se remettre en question. »

Reda Wardi, Thierry Paiva, Joel Sclavi tous encore sur le flanc fin janvier, appelé à enchaîner a minima tout le mois de mars, Louis Penverne a déjà parfaitement saisi la perche pour gagner sa place dans la future rotation, à un poste hyper concurrentiel. « Je connais Louis depuis trois ans et ce n’est pas une surprise pour moi, assure Sean Dougall, préparateur physique auprès des espoirs promu à l’intersaison 2023 intervenant sur les attitudes au contact pour l’équipe première. Il est hyper strict avec sa routine, son travail paie. Son 17/18 aux plaquages est impressionnant, il monte les standards pour les autres. Il est encore jeune, il a une vraie marge de progression et un super avenir. »

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
style17000 Il y a 1 mois Le 27/02/2024 à 19:15

C'est vrai qu'il a montré de très belle chose lors de ses dernières prestations.
Et si il a une marge de progression , alors là , c'est tout bénèf.