France - Italie - Le match en stats : 18 ballons pour des Bleus en déroute à Lille

  • France - Italie - Malgré un Damian Penaud intenable, les Français ont été coffrés par les Italiens.
    France - Italie - Malgré un Damian Penaud intenable, les Français ont été coffrés par les Italiens. Patrick Derewiany
Publié le Mis à jour
Partager :

Le match nul historique du XV de France face à l'Italie accouche de statistiques plus frustrantes que jamais pour les Bleus. Devant en attaque, les hommes de Fabien Galthié ont été coffrés par des Italiens plus affamés que jamais en défense.

1 seul échec italien empêche la catastrophe

Au milieu de l'un des matchs les plus ternes du mandat Galthié, le XV de France est passé tout proche d'une défaite historique face à l'Italie. Alors que Martin Page-Relo et Paolo Garbisi avaient buté à 100% jusqu'à la 80ème minute, le demi d'ouverture montpelliérain a tapé le poteau sur l'ultime coup de pied de la partie, dans une position plutôt favorable. Un miracle.

1er match nul de l'Italie en France lors du Tournoi

Pour la première fois de son histoire, dans le Tournoi des 6 Nations, la Squadra Azzurra a réussi à repartir de France avec un match nul. La dernière victoire italienne dans l'Hexagone remonte à 1997, lors d'un match amical. 

33 défenseurs battus par les Bleus, pour un essai

Avant de livrer une insipide deuxième période, le XV de France avait malgré tout donné un visage plutôt séduisant dans le premier acte. Ultra dominateurs, avec des statistiques favorables à tous les niveaux, les Bleus avaient notamment battu vingt-deux défenseurs italiens sur les quarante premières minutes. Une différence nette et qui aurait dû permettre aux hommes de Fabien Galthié de repartir aux vestiaires avec un écart conséquent. Dans le deuxième acte, les coéquipiers de Thomas Ramos n'ont battu que onze défenseurs, soit deux fois moins.

Méconnaissables, les Bleus sont passés à un poteau d'une défaite historique contre l'Italie à domicile. Elle semble loin la génération dorée...

Le film du match > https://t.co/QfiqQsmk81 pic.twitter.com/1b2aUxYegU

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) February 25, 2024

9 Italiens à plus de 10 plaquages

Les Transalpins ont été héroïques en défense. Pas moins de neuf Italiens (Nicotera, N. Cannone, Ruzza, Favretto, Lamaro, Vintcent, Brex, Garbisi, Fischetti) cumulent au moins dix plaquages à l'issue de la partie, soit un tiers de la composition italienne. Ross Vintcent et Michele Lamaro ont notamment envoyé dix-huit plaquages dans les jambes françaises, le meilleur total de la partie.

18 ballons perdus pour le XV de France

Les Bleus ont commis trop d'erreurs ballon en main pour espérer un autre résultat qu'un match nul. Au total, les hommes de Fabien Galthié ont égaré dix-huit ballons, neuf dans chaque mi-temps. À l'inverse, l'Italie a perdu onze ballons et a notamment marqué une merveille d'essai en deuxième période.

3 franchissements pour Penaud

Ce match nul historique ne restera pas dans les mémoires pour la qualité de jeu proposé par les Français. Néanmoins, un homme a su (presque) renverser la table à lui tout seul : Damian Penaud. S'il n'a pas marqué dans l'en-but italien, l'ailier bordelais aura tout tenté pour faire pencher la balance côté bleu. Avec trois franchissements, cinq défenseurs battus et quatre-vingt-trois mètres parcourus, le Girondin a été le soleil au milieu du brouillard offensif français.

Sur la pénalité de la gagne pour l'Italie, le ballon de Paolo Garbisi est tombé du tee, ce qui a entraîné son échec. Sans ça, les Bleus auraient peut-être perdu... \ud83d\ude05https://t.co/IsGQDKBNLp

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) February 25, 2024

La France devant en attaque

La frustration de ce match nul est d'autant plus grande que les Français ont dominé les débats en attaque, du moins sur le plan des statistiques froides. Avec plus de courses (142 contre 114), de mètres gagnés (459 contre 444) et de défenseurs battus, les coéquipiers de Charles Ollivon ont finalement donné le bâton pour se faire battre.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (9)
Gildaura Il y a 1 mois Le 25/02/2024 à 19:19

On pourrait presque être à la lutte pour la Cuillère de bois: décision litigieuse en Écosse et coup du sort à Lille. Deux gros coups de bol .
Ceci dit après les CdM, même celle qu'ils ont gagnée, les Anglais ont connu de gros passages à vide.

INDI34 Il y a 1 mois Le 25/02/2024 à 19:14

Lucu-Jalibert ne sont capables que de jouer 10 mn après la sortie de Dupont et NTamack . Pour le reste ils sont inexistants. L'ensemble de l'équipe n'a plus de jeu offensif , aucun enchainement, ni jeu debout. Aucune vitesse, aucun déplacement, les joueurs sont figés sur le terrain ne sachant que faire. On applique quelles consignes. J'attends le commentaire de Galthié en conf. de presse, déjà en fin de match sur FR2 , j'ai retenu : "il faut faire corps", il l'a répété plusieurs fois. Foutage de gueule sa spécialité.

Reubon69 Il y a 1 mois Le 25/02/2024 à 19:04

Faillite totale de la charnière Lucu/Jalibert: On a compris cette fois, il faut passer à la suite !

HarryCot Il y a 1 mois Le 26/02/2024 à 09:49

Il faut premiérement remercier Wilemse et hier Danty pour avoir laissé leurs équipe en grand danger, trop facile d'incriminer 2 joueurs avec un pack moyen et 2 cartons rouges.