6 Nations U20 - "Nous sommes bien évidemment touchés, affectés" avoue Sébastien Calvet après la défaite des Bleuets contre l'Italie

Par Vincent Franco
  • Sébastien Calvet était forcément déçu après la défaite des Bleuets face à l'Italie.
    Sébastien Calvet était forcément déçu après la défaite des Bleuets face à l'Italie. Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Ce vendredi soir, les Bleuets ont été battus par l'Italie à Béziers (20-23). À l'issue de la rencontre, le sélectionner Sébastien Calvet n'a pas caché sa déception après le deuxième revers en trois journées de ses protégés.

Que retenez-vous de cette rencontre ?

Je dirais "no scrum, no win" (pas de mêlée, pas de victoire NDLR). Ensuite, nous avons eu trois grosses occasions manquées qui coûtent cher à la fin. Je pense que malgré nos difficultés en mêlée, nous aurions dû gagner ce match. Il y a également eu un gros manque de rythme. Nous n'avons pas réussi à emballer la rencontre. C'est frustrant. Nous avons également perdu trois ballons trop facilement dans les dix dernières minutes alors qu'on courait après le score...

Comment expliquez-vous ces pertes de balle en fin de match ?

Les Italiens sont très efficaces au niveau du contact. Ils ont été plus combatifs que nous en fin de partie pour tenir le score. On a voulu jouer, mais nous avons parfois oublié d'assurer la conservation du ballon avant d'envoyer du jeu. C'est dommage. 

On a l'impression que les Italiens ont réussi à pourrir tous les ballons tricolores...

C'est vrai. La défense italienne a réussi à annihiler quelques offensives en tenant un joueur français debout. C'est quelque chose qu'ils savent très bien faire. Et ensuite, nos rucks n'étaient pas assez propres et nous n'avons pas été assez efficaces au contact.

Pourtant, vous avez tout de même réussi à créer quelques décalages grâce à votre ligne arrière...

Il y a une situation en seconde période qui démontre bien ça. Il ne nous reste qu'une passe à faire pour aller derrière la ligne et elle n'a pas été faite. À la mi-temps, on a dit : "les gars, il n'y a pas de rythme, il faut faire bouger le ballon." Je crois qu'on l'a bien fait par moments dans le second acte. On avait les clefs mais nous n'avons pas su remporter ce match.

Êtes-vous globalement satisfait de la partie de vos arrières ?

Oui. À l'image de notre paire de centres, nous sommes parvenus à bien faire vivre le ballon sur nos offensives. La charnière a également été au niveau. Notre animation offensive est une des satisfactions de la soirée.

Et de votre conquête ?

Paradoxalement, si la mêlée a souffert, notre alignement a été très bon. Nous avons réussi à gratter quelques lancers italiens, ce qui nous a permis de récupérer quelques munitions importantes. Néanmoins, ce qu'il faut retenir, c'est que sans mêlée, c'est quasiment impossible de gagner un match de ce niveau.

Cette défaite peut-elle montrer aux clubs français que vous avez besoin de toutes vos forces pour bien figurer dans le Tournoi ?

Je ne voulais pas trop aborder ce sujet-là. Avec les joueurs que nous avions ce vendredi, on pouvait largement gagner cette rencontre. Ensuite, bien évidemment qu'avec des mecs plus aguerris et plus puissants, le match aurait peut-être été différent. Il ne faut trop pas parler des absents. On aurait dû l'emporter. Je suis triste pour toutes les personnes qui nous suivent.

La France s'est inclinée pour la première fois de son histoire dans le Tournoi U20 contre l'Italie, est-ce un coup sur la tête supplémentaire d'avoir participé à cette triste première historique ?

Bien évidemment que nous sommes touchés et affectés. Maintenant c'est fait, il faut grandir.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (8)
miarjaza Il y a 1 mois Le 24/02/2024 à 14:41

l'année dernière, pendant la coupe du monde que les Bluets ont survolé avec une moyenne de 50 points par match, la première ligne était déjà à la peine et pénalisée assez souvent. Le staff euphorique n'a pas dû le remarquer.

Kounak Il y a 1 mois Le 24/02/2024 à 12:06

L'an passé il y avait 3 monstres en seconde ligne:

Auradou dont on ne dira jamais assez son importance en touche en défens est en leader
Tuilagui monstre d puissance supplée par LiuFau autre monstre....
Derrière eux une troisième ligne d haut vol mobile et puissante... Cette année le 8 d devant si on enlève Castro et son compère de New Zélande ... c'est le vide

Vejoux Il y a 1 mois Le 09/03/2024 à 13:03

Tu n as pas du suivre Les clubs ne veulent plud libérer les joueurs pendant les doublons , donc c était une équipe C sur la pelouse

Carioca31 Il y a 1 mois Le 24/02/2024 à 10:41

"No scrum, no win"... Sauf pour Toulouse en finale de Top 14. M. Calvet devrait téléphoner à Ugo Mola pour obtenir la recette.