Top 14 - Teddy Thomas (La Rochelle) : "Il fallait être à la hauteur de nos ambitions"

  • Teddy Thomas a inscrit son premier essai cette saison avec le Stade rochelais.
    Teddy Thomas a inscrit son premier essai cette saison avec le Stade rochelais. Patrick Derewiany - Patrick Derewiany
Publié le Mis à jour
Partager :

L’ailier du Stade rochelais, auteur de l’essai qui a scellé la première victoire des Maritimes hors de leurs bases cette saison, se félicite de la réaction d’orgueil de son équipe, qui est parvenue à dominer Pau, ce samedi (20-29). Il se réjouit aussi d’avoir débloqué son compteur personnel.

Enfin, vous tenez ce succès en déplacement...

On était effectivement à la recherche de cette victoire à l’extérieur. C’est chose faite mais ça n’a pas été facile, notamment sur la première période. On a relevé la tête par la suite, c'est positif. Nous voilà sur une série de deux victoires. C’est bien mais ce n’est pas grand-chose dans le marathon que représente le Top 14. En attendant, on va pouvoir chanter et boire quelques bières dans le bus avant de basculer sur la Coupe d’Europe qui ne nous réussit pas.

Que vous êtes-vous dit à la pause ?

Qu’il fallait être à la hauteur de nos ambitions. Dans l’engagement et l’agressivité, on n’y était pas. L’équipe n’avait pas respecté ce qu’elle s’était dit. On les a ensuite mis sous pression. À ce jeu, si on ne met pas l’engagement, on n’existe pas. Nous avons des joueurs pour nous faire avancer mais on n’a pas attendu que ce soit Greg, Leps ou d’autres qui le fassent, on s’est tous bougé ensemble.

A lire aussi : Top 14 - Le baromètre de Pau - La Rochelle : Levani Botia et Grégory Alldritt ont régné, Joe Simmonds a perdu sa froideur

Et vous vous êtes fait plaisir offensivement, notamment derrière...

On s’est un peu plus lâché, oui, même s’il y a encore beaucoup d’automatismes à trouver pour que ce soit plus fluide. Mais nous travaillons chaque semaine pour progresser à ce niveau.

Votre relance, à trois minutes du coup de sifflet final, est symbolique de votre allant, non ?

Sur le coup, on savait qu’on était devant au score mais il n’y avait que deux points d’avance. Dans ce jeu, ce qui est le plus important, c’est de garder le ballon. C’est pourquoi j’ai décidé de relancer. J’aurais pu faire mieux mais j’avais des débuts de crampes. Tout le monde était heureusement au soutien et ça a amené à l’essai. C’est une action à garder.

Pouvez-vous nous raconter la fin de cette action ?

Sur le coup, nous avons un peu de chance. Il y a ce ballon qu’on jette approximativement et un en-avant du côté de Pau. Puis Tolu prend le ballon et essaye de déborder. Là, il y a une petite connexion entre nous. Je le laisse aller au bout pour croiser, ça réussit. Ça montre qu’il s’est rapidement intégré. C’est moi qui termine l’action mais c’est extrêmement positif pour lui et pour l’équipe.

Vous avez enfin débloqué votre compteur d’essais. Y a-t-il une forme de soulagement ?

Ça m’a fait du bien. Je pense que c’est la première fois de ma carrière que j’avais une série de "non-essai" aussi longue. C’était bizarre et dur à aborder. Je ne vais pas vous mentir, ça me gonflait. Notre début de saison ne nous avait pas permis d’inscrire tous les essais que l’on voulait. C’est positif, j’espère que ça va me permettre d’enchaîner pour faire gagner mon équipe. Mon essence, ce sont les essais. Que ça plaise ou non, je suis un finisseur.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
Stephane17 Il y a 1 mois Le 06/01/2024 à 20:27

Bravo Teddy, récompense de ta combativité retrouvée. Sauveur sur l'intervention qui empêche les palois d'aller à l'essai aussi

btz6422 Il y a 1 mois Le 06/01/2024 à 20:23

Qu'est-ce qu'il aime parler celui-là... toujours à l'affût de la caméra ou d'un micro... une vraie carrière foutu en l'air par son égo... un vrai gâchis