Pro D2 - Grenoble se rebelle et écrase Provence Rugby dans un match référence

  • L'ouvreur de Grenoble Sam Davies a été brillant face à Provence Rugby.
    L'ouvreur de Grenoble Sam Davies a été brillant face à Provence Rugby. Icon Sport - Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Pro D2 - En ouverture de la 15e journée, au stade des Alpes, Grenoble, vexé d'avoir perdu six points au classement avant la trêve, a passé ses nerfs sur Provence Rugby (45-10). Hulleu et Cros ont inscrit chacun un doublé dans les sept essais isérois. Avec ce succès bonifié, les Isérois remontent en milieu de classement. 

Contre vents et marées, Grenoble est toujours debout et les vacances ont permis d'évacuer la frustration accumulée avant la trêve de Noel. Pénalisée de douze points de retrait par la formation "Régulation" du Conseil de discipline du rugby français (ex "Conseil Supérieur de la DNACG") depuis le début de cet exercice, la bande à Hueber se retrouve à lutter pour sa survie en Pro D2. Face à l'ambitieux provençal, dauphin de Vannes, elle a montré l'étendue de son talent grâce à une deuxième période exceptionnelle (33-0, 45-10 au final). De quoi bien se remettre la tête à l'endroit. 

Grâce à cette victoire bonifiée, les partenaires de Blanc-Mappaz reprennent place, en attendant les résultats, dans le ventre mou (11e, 29 points). Malgré ce revers, le club de Provence Rugby (2e, 44 points) est assuré de conserver une place parmi les six.

Hulleu a frappé le premier

Pour se retrouver du plaisir, le FCG a décidé d'user, et parfois d'abuser du jeu à la main. Au terme d'un premier quart d'heure plutôt dominé, les locaux ont forcé le verrou adverse par le biais d'une action au long cours. En bout d'aile, Ezcurra et Cros ont causé des remous dans la défense provençale. Sur le renversement, d'une aile à l'autre, Hulleu a conclu son action en laissant sa carte de visite à Finau et Taieb (7-0, 12e). 

Néanmoins, Patrick Pezery, entraîneur des avants grenoblois, n'avait pas le sourire au micro de Canal + Sport. L'ex-coach en chef de Hyères-Carqueiranne-La-Crau se plaignait d'un jeu "dangereux devant la défense adverse." Ses joueurs ne l'ont pas entendu, et Inga Finau a bien senti une passe à hauteur d'Ezcurra pour filer entre les perches (7-7, 26e). 

Douchés, les Isérois ont trouvé des solutions par du jeu dans l'axe. Dans ce domaine, Javakhia et Muarua ont fait souffrir leurs adversaires. À la finition d'une action de plus de 50 mètres, en force, Zack Gauthier a redonné l'avantage à son équipe (14-7, 30e). Cerise sur le gâteau, Hannoyer a écopé d'un carton jaune pour fautes répétées durant la même séquence. 

En infériorité numérique, les Provençaux ont mieux géré le tempo de cette partie. Juste avant de revenir aux vestiaires, pour un plaquage sans ballon de Gauthier sur Cazenave, Gopperth a réduit l'écart (14-10). Un score très flatteur pour le dauphin de Vannes. 

La rébellion grenobloise a emporté les Provençaux

Au retour des vestiaires, les protégés de Hueber ont mis de l'efficacité dans leurs offensives. Le résultat a été éclatant avec cinq essais inscrits dans une deuxième période de haute volée. Défensivement, à l'image de Javakhia, les Grenoblois ont été intraitables en ne concédant pas le moindre point. 

Malin, Mathis Sarragallet, en jouant un une-deux sur une touche à cinq mètres avec Muarua, a lancé le festival (21-10, 43e). Derrière des avants dominateurs, les trois-quarts ont profité des espaces pour martyriser les visiteurs.

Par deux fois (50e et 58e, 37-10), Cros a terminé des actions de grande envergure. Il a été imité par Farnoux, qui a trompé quatre Provençaux sur un crochet intérieur magistral (38-10, 62e). En fin de partie, Hulleu s'est offert un doublé au terme d'une combinaison en première main où Davies, maestro de la soirée, a réalisé une magnifique passe après-contact (45-10, 75e). 

Dans huit jours, Grenoble sera en quête d'un nouveau succès à l'extérieur sur la pelouse de Montauban. Dans le même temps, Provence Rugby voudra relever la tête lors de la réception du promu dacquois à Maurice-David. 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (15)
rugbyman38 Il y a 1 mois Le 05/01/2024 à 18:59

LoupVert
Au niveau tricherie j'aimerais avoir ton avis sur le transfert de Kolbe de Toulouse à Toulon.

Tchavo Il y a 1 mois Le 05/01/2024 à 11:56

Un "" match référence "" ça n'existe pas , on ne peut reproduire un match avec les mêmes schémas , l'adversaire n'est bien sûr pas le même , l'arbitre est autre , le contexte évolue .
CESEZ AVEC CETTE NOTION DE "" MATCH RÉFÉRENCE "" .

Fliezjeu Il y a 1 mois Le 05/01/2024 à 16:33

C'est pas faux .

LoupVert Il y a 1 mois Le 05/01/2024 à 10:05

Arrêtez de chouiner avec vos 12 points !!! Si sur le plan sportif cela peut s'entendre, il n'en va pas de même sur le plan financier et comptable. Ces dirigeants ont TRICHÉ sur la saison précédente et ont joué avec des moyens qu'ils n'avaient pas et de ce fait complètement faussé la saison 2022/2023... Je vous rappelle que Grenoble est allée en finale de Pro D2 ; que ce serait-il passé si le club était monté en Top 14 ?
Trouvez-vous normal (entre autres), de rattacher les primes de phases finales 2022/2023 à la saison 2023/2024 ?
Je cite un extrait d'article de Midol sur le sujet :
"C'est en effet au motif d'un déficit sous-évalué pour la saison 2022-2023 (déclaré par le club à 2,6 millions au mois d'avril, celui-ci s'est en effet avéré estimé à 4,5 millions par l'équipe Goffi à son arrivée), ainsi que pour 250000 euros de primes de phases finales non déclarées (qui ont été en réalité intégrées au budget... 2023-2024) que le club a cette fois été épinglé"...
C'est bon là, vous en avez assez, où il vous en faut d'autres ?
Ils ont triché, ils ont engagé des joueurs qui n'auraient pas dû jouer avec leur club, ils payent !!!
Il est quand même facile de comprendre que la commission de contrôle qui a enlevé 12 points, ne l'a pas fait sans arguments...

dixdefer Il y a 1 mois Le 05/01/2024 à 11:11

Le loup vert ne serait il pas un cousin d'un membre de la fédération

Dacoscoussi Il y a 1 mois Le 05/01/2024 à 11:30

Ce que je trouve absolument anormal c'est que ce sont les joueurs qui sont pénalisés et non pas les dirigeants qui ont commis ces abus. Pour sanctionner les magouilles financières que vous mentionnez n'existe il pas une autre justice que la justice sportive ?

Michel29 Il y a 1 mois Le 05/01/2024 à 18:30

Et quelles sanctions Loupvert pour la FFR qui accuse un déficit de 40 millions d'euros ?
Ce déficit ne s'est pas crée en un jour , me semble-t-il ? quid des contrôles financiers et de second niveaux ?
L'exemple doit toujours venir du sommet de la hiérarchie ...