Pro D2 - Grenoble gagne à Rouen et se hisse parmi les six premiers

  • Quentin Delord, demi de mêlée de Rouen.
    Quentin Delord, demi de mêlée de Rouen. Icon Sport - Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Pro D2 - Dans la suite de cette 13e journée de championnat, au stade Robert-Diochon, Grenoble a enfoncé Rouen (10-29), plus que jamais lanterne rouge de la division. La bande à Hueber a pu compter sur un grand Romain Trouilloud pour engranger un quatrième succès de rang et remonter ainsi dans le top six. 

Qui a dit qu'il pleuvait toujours en Normandie ? Alors que la plupart des rencontres de ce milieu de semaine ont souffert de conditions difficiles, l'antre de Rouen a été épargné pour ce duel face à Grenoble. De quoi se frotter les mains ? Pas vraiment. Les acteurs en ont longtemps décidément autrement, et dans un rendez-vous heurté et sans grandes envolées, Grenoble a fait la différence en seconde période (10-29). 

Grâce à ce succès, le quatrième de rang, le FCG se hisse dans les places qualificatives à la phase finale (6e, 30 points). Avec une nouvelle défaite à zéro point, Rouen reste lanterne rouge (16e, 14 points). Les Normands font une mauvaise opération avec le succès de Soyaux-Angoulême face à Agen.

Un match sans vie, mais avec des cartons

Dans un premier acte dénué de rythme, où les acteurs ont multiplié les erreurs de main, les milliers de supporters massés à Robert-Diochon n'en ont pas eu pour leur argent. À défaut de points, ils ont eu le droit à des biscottes pour accompagner cette soupe de rugby. Coupable d'un en-avant volontaire, Jackson a écopé du premier carton jaune.

Le centre rouennais a été rapidement rejoint par deux autres amis du soir. Anthony Lac a sévi à la suite d'interminables mêlées qui ont terminé le nez dans le gazon. El Ansari et Montagne ont payé pour l'effort collectif (24e). Avant ces deux exclusions temporaires, les locaux ont bien cru avoir fait la différence sur un essai de Luatua, au terme d'un exploit individuel de Bly. Mais, appelé par son arbitre vidéo, l'homme en noir a sifflé un en-avant de passe entre Vallée et Sidobre.

Si les défenses ont pris le pas sur les attaques, les deux équipes ont remis leur destin dans les mains de leur buteur... au plutôt, dans les pieds ! À courte distance, Trouilloud a sanctionné deux fautes évitables de Fournier (33e et 35e). De loin, Jackson a répondu (3-6, 33e). 

Pour clôturer cette première période, au global assez tactique voire ennuyeuse, Atu Manu, peut-être envieux du destin de ses partenaires, a réalisé une bascule sur Vallée dans un duel en l'air. Le centre est rentré un peu plus tôt au vestiaire après avoir écopé d'un carton jaune (36e). 

Trouilloud a mené les siens vers le succès

Malgré l'infériorité numérique, Grenoble a continué à grappiller de manière méthodique en basant son plan de jeu sur la puissance de son paquet d'avants. Alors qu'il a pris la suite du précis Sam Davies, laissé au repos pour une commotion, Trouilloud n'a pas tremblé dans son rôle de buteur (43e, 55e, 65e, 3-15). 

Avec l'appui de son banc, Grenoble a bien cru pouvoir empocher le bonus offensif. Au terme d'une relance inspirée de Qadiri, Pierce Philipps, en puissance, a signé le premier essai de la partie (3-22, 71e). Trois minutes plus tard, sur une prise d'intervalle bien sentie par Trouilloud, Pio Muarua a conclu l'offrande entre les perches (3-29, 74e). Les Isérois ont alors décidé de porter le ballon depuis leur camp. 

Gourmand, Romain Barthélémy, sous pression, a tenté un coup de pied par-dessus le rideau défensif. Bien placé en couverture, Quentin Delord a inversé la pression sur une course tranchante. Le demi de mêlée a retrouvé Mouchous, qui a parfaitement fixé le dernier adversaire pour propulser Patilla derrière la ligne. Un essai anecdotique qui rend l'écart un peu moins sévère (10-29, 78e). 

Dans une semaine, Rouen se rendra à Soyaux-Angoulême dans une rencontre très importante en vue du maintien. Dans le même temps, dans un duel de prétendants à la phase finale, Grenoble accueillera Nevers. 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
paradise Il y a 2 mois Le 08/12/2023 à 21:36

Bravo mon FCG