Top 14 - Le fait du match de Racing 92 - La Rochelle : Teddy Thomas voit rouge

Par François Maleysson
  • L'expulsion de Teddy Thomas a fortement pénalisé la Rochelle.
    L'expulsion de Teddy Thomas a fortement pénalisé la Rochelle. Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Après deux victoires poussives à domicile, La Rochelle se déplaçait au Racing pour confirmer. Les hommes de Ronan O'Gara ont rapidement été réduits à 14 après le carton rouge de Teddy Thomas. En infériorité numérique, les Maritimes n'ont pas pu résister aux Franciliens.

Le rugby c'est un sport de ballon qui se joue à 15 contre 15, alors quand on décide de jouer à 14 forcément, on se tire une balle dans le pied. Si Teddy Thomas n'a pas choisi de finir son match sur le banc, sa "cravate" sur Nolann Le Garrec (25e) n'en est pas moins grossière.

Une infériorité coupable

Favorisé par la pelouse synthétique de la Paris-La Défense Arena, le match était parti sur les mêmes bases folles que l'an dernier. Un bel essai de l'ailier argentin Juan Imhoff dès la quatrième minute, des attaques dans tous les sens... À Nanterre, les spectateurs avaient tout pour passer une bonne soirée. Mais alors que les deux équipes continuaient à attaquer des quatre coins du terrain, Teddy Thomas se rendait coupable d'une vilaine "corde à linge". Le Rochelais laissait traîner son bras sur le cou du demi de mêlée racingman. Avec la vitesse Monsieur Descottes n'avait d'autre choix que de sortir le carton rouge. Le tableau d'affichage affichait 10 à 3 à cet instant.

A lire aussi : Top 14 - Le baromètre de Racing 92 - La Rochelle : Gaël Fickou percutant, Teddy Thomas fautif

Galvanisés, les Franciliens faisaient le choix de la touche. Une décision doublement payante, puisque le pack maritime se mettait à la faute, l'arbitre filait entre les poteaux et sortait un nouveau carton, jaune cette fois, contre le capitaine rochelais Pierre Bourgarit. Teddy Thomas pouvait s'en vouloir. À 13, la Rochelle ne pouvait empêcher Antoine Gibert de filer entre les poteaux après une bonne mêlée des siens, 24-3 à la pause.

Les regrets de la seconde mi-temps

Les Racingmen sont bien placés pour le savoir, parfois les équipes en infériorité numérique se soudent et trouvent des ressources insoupçonnées. Les Ciel et Blanc déjà présents à l'époque se sont peut-être souvenus de ce match où le Stade toulousain était venu s'imposer à 14 en quart de finale de Champions Cup. Mais comme le dit l'adage, ce jour-là, le Racing n'a pas perdu, il a appris. Alors, quand les Maritimes se sont montrés plus dangereux au retour des citrons, les hommes de Stuart Lancaster se sont soudés et bien aidés par les maladresses maritimes ont tenu bon. L'essai de Yoan Tanga ne changera pas grand-chose.

Cette deuxième mi-temps pourra laisser des regrets et avec des "si", la Rochelle aurait bien pu mettre Paris en bouteille. Que se serait-il passé "si" les doubles champions d'Europe avaient joué à 15 tout le match ? Personne ne pourra répondre à la question, mais leurs deux incursions dans l'en-but francilien pourront les faire gamberger. À 14, les Rochelais repartiront les valises vides de point et pleines de regrets.

Stuart Lancaster a encore des détails à régler dans le jeu, notamment sur le plan de la discipline où les Ciel et Blanc ont écopé de deux cartons jaunes. Mais les Racingmen peuvent se féliciter de ce succès bonifié qui leur permet de s'emparer de la première place du Top 14.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (7)
CUBITUS Il y a 2 mois Le 27/11/2023 à 18:05

ce n'est pas non plus l'attentat du siècle , une vilaine faute , c'est tout ! Perso , un jaune aurait suffit , mais malheureusement, le match est terminé après ce fait

Tikopat Il y a 2 mois Le 27/11/2023 à 17:38

Tout à fait d'accord avec Jbose1731 ! Je dirai même qu'un simple pénalité aurait largement suffi !!

BOUNTY07 Il y a 2 mois Le 27/11/2023 à 09:45

l y a des déblayages bien plus dangereux que "l'écharppe haut des épaules et cou" que ce qu'a fait Thomas. Un jaune était largement suffisant. en afrique du sud avec Du Toit ou Etzebeth c'est considéré comme une caresse !!!!!!!!!!!!!!! pas étonnant qu'en coupe du monde on passe pour des gentils et qu'on se fasse enfler !!!!!!!!!! Descotte durant 60 minutes avait une dent contre La Rochelle (Bourgarit avec son sourire en coin donne l'impression de se foutre de sa gueule ......... la diplomatie est importante)