International - La fédération australienne réclame plus de 600 000 euros à la FFR après un accord verbal non honoré

Par Rugbyrama
  • Le match de préparation France - Australie est à la base d'un contrat verbal entre la FFR et la fédération australienne.
    Le match de préparation France - Australie est à la base d'un contrat verbal entre la FFR et la fédération australienne. Icon Sport - Icon Sport
Publié le
Partager :

En pleine crise sportive et financière, la fédération australienne réclame plus de 600 000 euros à la FFR après que Bernard Laporte et Hamish McLennan, les anciens présidents des deux fédérations, ont scellé ce deal en 2021 dans l'optique du match de préparation entre les Bleus et les Wallabies, en août dernier.

Le rugby australien est dans un terrible cercle vicieux. Après le départ brutal d'Eddie Jones et celui d'Hamish McLennan à la présidence de la fédération, Rugby Australia (RA) réclame aujourd'hui plus de 600 000 euros à la FFR (un million de dollars australiens). Selon The Sydney Morning Heraldla fédération australienne tente de récupérer cette somme après que Bernard Laporte et Hamish McLennan, les anciens présidents de la FFR et de RA, ont scellé ce deal en 2021, via l'organisation d'un match de préparation entre les Bleus et les Wallabies, en août 2023.

Le hic ? Il est que l'actuel directeur du rugby de Montpellier a donné un accord verbal à l'ancien patron de la fédération australienne d'un montant environnant 1,7 million de dollars australiens (plus d'un million d'euros). Aucun contrat écrit n'a été signé entre les deux parties. Un constat confirmé par Florian Grill pour Rugbyrama en juillet dernier, alors que la tenue de la rencontre France - Australie était menacée. 

Exclusive: Rugby Australia chasing over $1m from French union after contracting blunder. https://t.co/rwWZlDo0JH

— Tom Decent (@tomdecent) November 25, 2023

60 000 euros déjà versés par la FFR

"D’abord, nous leur avons dit que, pour ce qui était des droits TV, cela relevait de la compétence du Comité du Tournoi des 6 Nations, organisateur des "Summer Nations Séries 2023". Ensuite, nous leur avons rappelé que nous les aidions sur le plan logistique pour leur séjour en France. Et puis, nous leur avons proposé de leur verser 50 % des recettes au-delà des 65 000 places budgétées", justifiait l'actuel président de la FFR. 

Le média australien informe également que la FFR a donné 60 000 euros à la fédération australienne, à ce jour. Rugby Australia est actuellement en négociations pour récupérer la totalité du montant promis par Bernard Laporte à cette époque. "Nos discussions avec la FFR se poursuivent sur cette question, elles ne sont pas finalisées", a déclaré le directeur général de RA, Phil Waugh, dans un communiqué. "Le nouveau président de la FFR, M. Florian Grill, a été très engagé dans ces discussions. Nous sommes impatients de finaliser le paiement et de poursuivre nos relations solides avec la FFR". Malgré un excédent budgétaire en 2022 (8,2 millions de dollars australiens), la fédération australienne devrait enregistrer une perte importante de revenus à la fin de l'année 2023 à cause de la baisse de test-matchs organisés à domicile.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (27)
Carioca31 Il y a 2 mois Le 27/11/2023 à 13:07

"They (the Aussies) all sink in a yellow (US) submarine, yellow submarine, yellow submarine..."

HarryCot Il y a 2 mois Le 27/11/2023 à 11:25

Un sous-marin de poche ferait'il pas l'affaire pour solder cette pseudo dette?

1999Twickenham Il y a 2 mois Le 27/11/2023 à 12:40

Si c'est pour couler l'équipe d'Australie, elle n'a pas besoin de nous...

Carnau65 Il y a 2 mois Le 27/11/2023 à 09:22

Remember the submarines

Morisketou Il y a 2 mois Le 27/11/2023 à 11:07

Vingtdiou d'vingtdiou !
1.7 millions ? ça marche... allez tope la !
Comme à la foire, le Bernie !
Et ça... c'était ministre ? La honte !
Ben non même pas. J'espère que la justice va nous sortir ce grand malade du paysage sportif une fois pour toute.