Pro D2 - Battu par Soyaux-Angoulême, Brive n'est plus invaincu à domicile

Par Rugbyrama
  • Malgré le retour d'Arthur Bonneval, Brive s'est de nouveau incliné en Pro D2.
    Malgré le retour d'Arthur Bonneval, Brive s'est de nouveau incliné en Pro D2. Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Pro D2 - Ce vendredi, les Charentais se sont imposés face aux joueurs de Patrice Collazo (16-10). Un véritable  coup d'arrêt pour les Brivistes qui enchaînent avec une deuxième défaite consécutive. 

Qui aurait imaginé un tel scénario avant le début de la rencontre ? Brive, solide équipe du championnat, invaincue à domicile depuis le début de saison, s'est logiquement inclinée face à Soyaux-Angoulême qui n'avait encore jamais gagné à l'extérieur cette saison. C'est également la première fois de sa jeune histoire que le club charentais s'impose contre les Brivistes. 

Des Brivistes trop maladroits 

Le beau jeu du début de saison est décidemment bien loin du côté du CAB. Alors qu'ils restaient sur une défaite contre le Stade Aurillacois (23-14), les joueurs de Patrice Collazo se faisaient une joie de retrouver le stade Amédée-Domenech qu'ils avaient quitté il y a près d'un mois et où jusqu'à présent, ils étaient invaincus. Mais rapidement, les Charentais ont montré qu'ils n'étaient pas venus pour regarder les Brivistes se relancer. Si Warren-Vosayaco inscrit le premier essai de la partie (5'), le SAXV ne baisse pas les bras et repart au combat. Les joueurs d'Alexandre Ruiz récupèrent plusieurs ballons et profitent de la maladresse des locaux. Adrien Bau profite d'un bon décalage et de l'accélération de Nasoni Naqiri pour ramener les deux équipes dos à dos. Après une première pénalité manquée, Jacob Botica règle la mire et permet aux siens de prendre l'avantage. À la pause, les Angoumoisins sont devants d'une courte tête (7-5) 

La surdomination de Soyaux-Angoulême en deuxième période

Au retour des vestiaires, le CAB est encore pleinement conscience de sa force et va réussir à inscrire un nouvel essai grâce à un bon ballon récupéré par Olding qui décale parfaitement le jeune Mathis Ferté. Si on pense qu'à ce moment de la partie, Brive a fait le plus dur, c'est pourtant à cet instant que tout va basculer pour les locaux. Les fautes vont s'enchaîner pour les hommes de Patrice Collazo qui vont être sanctionnés à deux reprises par le jeu au pied de l'ailier Jules Dubecq. Les Charentais vont passer devant et même réduits à 14 en fin de match, le SAXV va réussir à tenir son avance face à des Brivistes toujours aussi imprécis et maladroits dans le jeu. 

Des choix qui interrogent

Pour cette rencontre, Patrice Collazo avait décidé de réaliser six changements par rapport à la semaine dernière. De retour de blessure, Arthur Bonneval a été trop discret, tandis que Tom Raffy positionné à l'arrière pour la deuxième fois seulement a parfois semblé perdu sur le terrain. S'il souhaite rester à proximité du Top 6, le CA Brive devra reprendre sa marche en avant dès la semaine prochaine à Nevers. De son côté, Soyaux-Angoulême recevra Grenoble dans un choc du bas de tableau.

\ud83d\udd1a Fin de match au Stadium de Brive !
Magnifique succès de nos violets au courage !
Rendez-vous à Chanzy vendredi prochain pour la réception de Grenoble !
Merci aux nombreux supporters présents ce soir !#PROD2 | #CABSAXV pic.twitter.com/E7giycvm1d

— SA XV Charente Rugby (@SAXV_Charente) November 10, 2023
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
anneaunyme Il y a 3 mois Le 11/11/2023 à 10:42

Les Brivistes ont bien fait d'arrosés grâcement leur dernière victoire à Rouen et transformé le bus en écurie.Et dans le plus plus grand respect de ceux qui ont retiré les canettes des wc rempli de pisse et autres liquides déglutit.Bref pas de pilote dans l'avion.

Alain19400 Il y a 3 mois Le 10/11/2023 à 23:02

Pas au top les Brivistes ils ont plus faim l'entraineur fait de grands discours mais il se passe rien pour un club qui était en top 14 l'année dernière et vu son budget y a vraiment de quoi être déçus