Coupe du monde de rugby 2023 - Les Samoans tournés vers l’avenir après leur défaite face au Japon

  • Duncan Paia’aua face au Japon ce jeudi soir.
    Duncan Paia’aua face au Japon ce jeudi soir. - Stephanie Biscaye
Publié le Mis à jour
Partager :

En s’inclinant (22-28) face au Japon, les Samoans ont vu leur rêve de phase finale s’éloigner. En conférence de presse d’après match, le sélectionneur des Samoa ne semblait pas se faire d’idées sur la suite de la compétition en se fixant désormais comme objectif une qualification directe pour la prochaine Coupe du monde.

Sur la pelouse du Stadium de Toulouse, les Samoans n’auront jamais vraiment réussi à mettre leur jeu en place. Sauf dans les derniers instants de cette rencontre qui permettaient aux coéquipiers de Fritz Lee, capitaine du soir, de croire jusque dans les derniers instants à un succès fou. Mais ce match s’était sans doute perdu bien avant. Le tout est que les Manu Samoa se retrouvent à la 3e place de la poule D avec 6 points juste derrière les Japonais qui eux accumulent 9 points après cette victoire.

Mathématiquement parlant, rien n'est encore perdu dans l'hypothèse d'une contre-performance de l'Argentine lors de ses deux derniers matchs (Chili et Japon) et avec une victoire samoane face à l'Angleterre. Une situation qui semble plus utopique que jamais il faut bien l'avouer... Et Seilala Mapusua (sélectionneur des Samoa) le sait bien : "Il nous reste un match et on a encore beaucoup à jouer. On ne peut pas aller en quarts mais on va jouer pour la qualification directe pour l’Australie en 2027. On va tout donner contre l’Angleterre pour finir sur une bonne note."

 

Au terme d'un match spectaculaire, le Japon s'est défait des Samoa et peut encore croire à une qualification en quart de finale.

Le résumé de la rencontre > https://t.co/HwJXQ5hWtI pic.twitter.com/My9CqSuhne

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) September 28, 2023

L'Angleterre comme un dernier espoir

Jusqu'ici, les Samoans n'ont gagné qu'un seul match face au Chili (43-10) en ouverture de leur Mondial. Alors le centre toulonnais Duncan Paia’aua ne perd pas espoir de ramener plus qu'un simple succès : "On va tout donner face à l’Angleterre. On est en pleine progression, et si on pouvait battre une équipe comme l’Angleterre, ce serait fantastique pour notre pays. On a envie de ne pas revenir les mains vides quand on retrouvera notre famille et nos amis. Donc ce sera un gros match la semaine prochaine."

Le dernier rendez-vous des Samoans dans cette phase de poule est donc fixé le 7 octobre face à l’Angleterre. "On doit jouer notre jeu, le jeu des Manu Samoa. On a commencé à le faire en deuxième mi-temps et ça a rendu le match ouvert à nouveau. Nous jouons un jeu très spectaculaire, il faut qu’on joue notre jeu plus souvent. On est difficilement prenables quand on le fait. Si on y parvient [face à l’Angleterre], il y aura la victoire au bout.", expliquait le talonneur Sama Malolo.

Mais si les hommes de Seilala Mapusua créent l'exploit face au XV de la Rose rien ne leur assurera une troisième place au classement synonyme de qualification directe pour la prochaine Coupe du monde en Australie... Les Samoans n'ont plus leur destin en mains et devront regarder en direction de l'Argentine pour connaître leur sort. Pour rappel, seules les trois premières équipes de chaque poule seront qualifiées directement pour le prochain Mondial.

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
Mich2a Il y a 5 mois Le 29/09/2023 à 12:20

Ils sont sympa ces joueurs des archipels. Ils aiment jouer au rugby et à l'image des fidjiens les Samoa pratique un rugby de larges envolées, mais leur jeu est malheureusement emprunt de maladresse ballon à la main. Beaucoup d'en avant, trop de fautes pénalisées par l'arbitre empêchent les samoans de franchir le palier qui pourrait les mettre au niveau des fidjiens.

Espytrac Il y a 5 mois Le 29/09/2023 à 11:02

L'entraineur et es joueurs SAMOANS ont aussi le droit de rêver !