XV de France - Nouvelle-Zélande - L'homme du match : Grégory Alldritt, toujours la marche avant

  • Coupe du monde de rugby 2023 - Gregory ALLDRITT (XV de France), face aux All Blacks.
    Coupe du monde de rugby 2023 - Gregory ALLDRITT (XV de France), face aux All Blacks. Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Même quand son équipe était dans le dur et subissait dans le premier acte, Grégory Alldritt fut impressionnant par sa puissance et sa faculté à constamment faire reculer ses adversaires. Et, après la pause, il fut carrément royal... Au point d'être logiquement élu homme du match.

Si le XV de France a d'abord subi physiquement, et notamment dans l’impact, il a heureusement pu compter sur ses joueurs cadres pour maintenir un écart serré au tableau d’affichage. Et, outre la puissance de Uini Atonio en mêlée fermée et le très bon jeu au pied de Thomas Ramos et Antoine Dupont pour occuper le camp adverse, c’est aussi l’omniprésence de Grégory Alldritt qui fut globalement hallucinante lors de ce match d’ouverture de la Coupe du monde. Bien sûr, cela n’a rien d’une surprise quand on connaît le talent du capitaine de La Rochelle, et surtout sa propension à être au rendez-vous dans les rencontres XXL. Il se savait attendu, et il fut très largement à la hauteur. Dans le premier acte déjà, malgré des munitions qui n’avaient rien de propres, il a réussi à avancer sur chacun des ballons qui lui passaient entre les mains. Imaginez que, sur les quarante premières minutes de jeu, il était le Français à avoir parcouru le plus de mètres sur la pelouse !

Alldritt : "On avait dit que si on perdait ce n'était pas la fin du monde mais que si on gagnait ce n'était pas la fin du monde. Celui qui gagnerait serait celui qui jouerait 80 minutes, et on aété consistant pendant tout le match. Il faudra vite récupérer parce que la semaine sera très courte. L'ambiance était exceptionnelle"

Il a montré la voie

Sur le plan défensif, il fut également héroïque puisque le Gersois fut tout simplement l’un des meilleurs plaqueurs de la rencontre. Au-delà, c’est lui qui, d’un subliment grattage, est allé récupérer un ballon chaud à l’entrée de ses vingt-deux mètres avant la pause, alors que les Néo-Zélandais étaient dans un temps fort. Un acte d’autant plus marquant que les Bleus avaient perdu sur blessure leur joueur le plus efficace dans ce domaine en la personne de Julien Marchand. Et que dire alors de son apport après le retour des vestiaires ? Au sein d’une équipe tricolore transfigurée, même si elle a été cueillie à froid par le deuxième essai all black, Alldritt fut carrément royal. Il a été logiquement et énormément recherché par ses partenaires et lui a constamment trouvé des failles dans la muraille noire.

L'homme de cette première rencontre est Grégory Alldritt !#RWC2023 #FRAvNZL pic.twitter.com/yMJT3e5qTt

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) September 8, 2023

Puis, grâce à sa qualité technique et sa capacité à faire jouer derrière, Grégory Aldritt est parvenu à plusieurs reprises à apporter de la continuité après ses interventions, ce qui a enfin permis au XV de France d’imposer son rythme. C 'est donc en partie lui (élu homme du match au coup de sifflet final), en se montrant toujours supérieur dans tout ce qu'il entreprenait, qui a ramené la confiance dans les rangs tricolores. Et qui a ainsi montré la voie aux hommes de Fabien Galthié, lesquels ont signé un excellent deuxième acte pour s'offrir un succès historique. L'adage est universel : aux grands matchs, les grands joueurs. Alldritt en a livré une illustration éclatante.   

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (5)
TerrePromise Il y a 5 mois Le 09/09/2023 à 07:02

Un match de légende pour Aldritt. Énorme respect

CasimirLeYeti Il y a 5 mois Le 09/09/2023 à 00:18

Le mec quand il tombe le casque, c'est pour te mettre des coups de casque !!! Surprenant comme une omelette norvégienne... Alldritt comme le reste de la troisième ligne, phénoménal, un match d'anthologie ! KO technique chez les Kiwis...

GuydEg Il y a 5 mois Le 09/09/2023 à 00:16

Sévère, très sévère Kaddebim pour nos 11, 20, 12 et 13. Ils ont bossé en défense comme jamais et ont eu du contenu en attaque. C'est le travail de l'ombre. Penaud ne marque jamais sans le collectif dont Jalibert.