Pro D2 - Brive inflige à Provence Rugby sa première défaite de la saison !

Par Rugbyrama
  • Brive remporte sa deuxième victoire à domicile cette saison.
    Brive remporte sa deuxième victoire à domicile cette saison. Icon Sport - Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Brive a remporté le choc de la quatrième journée de Pro D2 en venant à bout de Provence Rugby, l'épouvantail de ce début de saison (17-6), dans son antre d'Amédée Domenech. Les hommes de Patrice Collazo renouent avec le succès, eux qui n'avaient plus gagné depuis la première journée du championnat. À cause de cette défaite, Provence Rugby cède sa place de leader à Vannes. 

À l'issue d'une rencontre intense, Brive, à domicile, a infligé à Provence Rugby sa première défaite de la saison, dans le choc de la quatrième journée de Pro D2 (17-6). Les hommes de Patrice Collazo ont beaucoup subi, mais ont su se montrer plus réalistes, notamment en sortie de mêlée. 

La première période est rythmée, mais le tableau des scores va longtemps rester fixe. Après une première pénalité de Jackson Garden-Bachop, l'ouvreur briviste, en début de rencontre, Provence va dominer, mais se montre maladroit. Joris Cazenave rate une pénalité, pourtant face aux poteaux, Asaeli Tuivuaka annihile un quatre contre un des Provençaux et Leo Drouet, superbement trouvé par une ouverture au pied de Joris Cazenave, commet relâche le ballon en-avant en voulant s'arracher pour aller aplatir sur le couloir gauche. Les Brivistes, dominants dans les touches, mais inférieurs dans les rucks, ont trouvé la solution à quatorze contre quinze après l'exclusion temporaire de Sam Johnson. Le centre anglais payant l'indiscipline et les trop nombreuses contestations des hommes de Patrice Collazo. À la suite d'une mêlée, Julien Blanc fixe et trouve Stuart Olding. L'arrière réalise une passe aveugle magique pour Mathis Ferté qui fonce dans l'en-but provençal. 

Joris Cazenave, se montre plus adroit en seconde période et inscrit deux pénalités pour permettre aux siens de revenir à quatre longueurs. Les hôtes ne paniquent pas et se montrent une nouvelle fois incisifs sur une sortie de mêlée. Stuart Olding décale à nouveau Mathis Ferté qui fonce dans l'en-but. Les hommes de Mauricio Reggiardo vont ensuite pousser, mais se montrent trop maladroits pour renverser la situation et pour revenir à Aix avec un point de bonus défensif. Les Brivistes ont même poussé à la sirène pour décrocher le bonus offensif, mais n'y parviendront pas. Provence Rugby cède son trône de leader à Vannes, dernière équipe invaincue depuis le début du championnat.

 

Provence Rugby, une attaque en berne

Équipe la plus prolifique de Pro D2 avec 14 essais, Provence Rugby n'a pas été aussi tranchant que lors des trois premières journées de Pro D2. Les Aixois se sont montrés maladroits au moment de conclure et ont gâché quatre occasions d'essai.

C'est terminé !
Les Noir & Blanc n’ont rien lâché malgré des séquences de jeu difficiles. Le collectif briviste a fini par décrocher cette nouvelle ???????? au Stadium \ud83d\udcaa\u26aa\ufe0f\u26ab\ufe0f#WEARECAB pic.twitter.com/bIx2pLHmSs

— CA Brive Rugby (@CABCLRUGBY) September 7, 2023

Brive se déplacera le 13 septembre à Valence-Romans pour enchaîner avec un deuxième succès de suite tandis que Provence Rugby recevra Soyaux-Angoulême le même jour afin de se relancer. 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (3)
Lechim Il y a 5 mois Le 08/09/2023 à 08:14

Brive sera très bien en d2, au dessus c'est de plus en plus dur pour les Perpignan, Oyo, Brive, Pau, Bayonne....

Rudby19 Il y a 5 mois Le 08/09/2023 à 07:50

Qui écrit les articles chez Midol ? Chat GPT ? Des stagiaires ? Il y a de plus en plus souvent des fautes d'orthographe partout et maintenant des erreurs grossières.

LouBecarut Il y a 5 mois Le 09/09/2023 à 22:10

Chat-GPG ne fait pas de fautes. Et les stagiaires en font moins que les titulaires.