Rugby Championship - Les All Blacks écrasent l'Australie et remportent la compétition

Par Antoine Sabatier
  • Aaron Smith et les Blacks ont largement battu l'Australie à Merlbourne.
    Aaron Smith et les Blacks ont largement battu l'Australie à Merlbourne. PA Images / Icon Sport
Publié le Mis à jour
Partager :

Malgré un début de rencontre compliqué, les All Blacks ont finalement pris la mesure de l'Australie du côté de Melbourne. Avec cette large victoire 38-7, la troisième en trois sorties, les Néo-Zélandais remportent ce Rugby Championship 2023 et envoient un message avant le Mondial.

Année de Coupe du monde oblige, le Rugby Championship compte déjà sa 3ème et dernière journée cette année. Déjà auteurs de deux victoires avec le bonus, les All Blacks ont complété leur bilan parfait dans cette compétition en venant à bout de l’Australie (7-38), ce samedi à Melbourne. Les Wallabies, rajeunis par leur sélectionneur Eddie Jones, ont été trop peu réalistes et n’ont pu que subir le talent néo-zélandais.

Les All Blacks écrasent l'Australie et remportent la compétition \ud83d\udd25\ud83c\udfc6

Le film du match > https://t.co/S3z2H1ug0c

Le compte rendu > https://t.co/o5qf9dwWuZ pic.twitter.com/QcOCUCcTws

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) July 29, 2023

Les Néo-Zélandais n’ont pas laissé espérer leurs rivaux, pourtant soutenus par leur plus grande affluence depuis 20 ans, avec 83 000 spectateurs. Dès la deuxième minute de jeu, Richie Mo’unga trouvait une touche à 5 mètres de la ligne par du jeu au pied. Les Wallabies ont choisi un petit alignement, ce qui les empêchait de bloquer la montée des adversaires sur leur demi de mêlée McDermott. Scott Barrett a foncé sur lui pour le plaquer, et Shannon Frizell a bien suivi pour aplatir le premier essai (0-5, 3ème).

Sonnés, les Australiens ont tenté de remonter la pente, et ont eux aussi marqué sur leur première offensive. Nawaqanitawase franchissait le rideau défensif pour pénétrer dans les 22m adverses. Les pick and go s’enchaînaient, mais Skelton puis Valetini étaient stoppés sur la ligne. Après appel à la vidéo, le troisième ligne centre avait bien marqué licitement, et les Australiens prenaient l’avantage (7-5, 9ème).

Has the ‘G ever seen something quite like this?#BledisloeCup pic.twitter.com/fkT5OgTO88

— All Blacks (@AllBlacks) July 29, 2023

Pour sa première titularisation avec les A, l’ouvreur Carter Gordon a manqué son match, et sa pénalité (16ème). La rencontre a alors complètement tourné en faveur des visiteurs. Sur un hors-jeu près de sa ligne, Marika Koroibete recevait un carton jaune (28ème). Mark Telea avait d’ailleurs essayé de jouer rapidement la pénalité avant de marquer, mais son essai était refusé par la vidéo. En revanche, celui de Codie Taylor sur un maul suite à une touche à 5 mètres, lui était bien valide (7-12, 35ème). Et les visiteurs faisaient le break avant la pause après une longue séquence de domination territoriale. L’ailier Will Jordan était trouvé en bout de ligne, et poursuit sa moyenne incroyable d’un essai par sélection (7-19, 40+1ème). 

Les Blacks déroulent, les Wallabies en souffrance

Au retour des vestiaires, les Australiens étaient motivés, mais faisaient face à leur propre impuissance et à un manque de réalisme criant. Ils n’étaient pas aidés par les blessures de leur capitaine Alaalatoa, qui peut avoir peur pour son Mondial, puis de celle de son remplaçant Tupou. Le talonneur entrant Uelese écopait ensuite d’un carton jaune pour un coup d’épaule au visage (58ème). Tant d’erreurs dont se sont régalés les All Blacks. Quasiment sur leur premier ballon de la seconde période dans le camp adverse, après une penaltouche, ils partaient en percussions, et Samisoni Taukei’aho était celui qui marquait le quatrième essai (7-26, 60ème). Froid et implacable.

Mais ce n’était pas fini. Sur une nouvelle touche dans les 22m australiens, les avants sapaient la défense, avant que le ballon ne parte vers le large, pour que Jordan passe les bras vers Telea, pour un essai dans le coin droit (7-31, 65ème). Pas le temps de respirer que sur le coup d’envoi, les Néo-Zélandais remontaient 90 mètres sur une superbe action collective, pleine de mouvements et de soutien aux porteurs du ballon. Au bout de l’offensive, Rieko Ioane était trouvé intérieur par Telea pour le dernier essai du match (7-38, 70ème). Angus Bell manquait l’occasion de sauver l’honneur pour les locaux (72ème), tandis que Mo’unga voyait son essai refusé pour une poussette sur Koroibete (76ème), empêchant les All Blacks d’égaler le plus large succès en terre australienne de leur histoire. Avec cette démonstration, les Néo-Zélandais remportent encore le Rugby Championship, et pour la première fois depuis 2007 dans une année de Coupe du Monde. Les équipes de l’hémisphère nord, et surtout la France qui les affronte en ouverture le 8 septembre, sont prévenues. 

Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (7)
JiaimeP Il y a 7 mois Le 29/07/2023 à 16:15

Quel honneur et plaisir de jouer les blacks pour le match d'ouverture.
On va avoir pour cette coupe du monde ni plus ni moins qu'une finale avant l'heure.

JiaimeP Il y a 7 mois Le 29/07/2023 à 16:13

Les Australiens sont devenus l'ombre d'eux-mêmes... Ce fut un miracle qu'ils gagnent deux coupes du monde dans les années 1990 alors que ce sport est clairement et structurellement peu en vogue dans ce pays... Pourtant qu'est-ce que c'était bien...

Philippe64 Il y a 7 mois Le 29/07/2023 à 15:49

cela va être dur de battre cette équipe pour tout le monde