• XV de France - Thomas Ramos
    XV de France - Thomas Ramos

Ramos : "J’ai su me remettre en question, comprendre pourquoi je ne jouais pas"

Le

XV DE FRANCE - A deux jours (dimanche, 14h) du dernier match de la tournée d'automne face au Japon, Thomas Ramos est revenu sur ses dernières performances avec les Bleus. L'arrière du Stade toulousain en a également profité pour revenir sur l'importance de la rencontre face aux Nippons.

Que représente pour vous une rencontre du XV de France disputée à Toulouse dans la peau d’un titulaire ?

Ça fait plaisir de pouvoir déjà jouer en province. A Marseille, nous nous sommes régalés à jouer dans un stade plein, différent du Stade de France. Et terminer à Toulouse, où j’évolue en club, c’est vraiment un plus pour moi comme pour mes partenaires toulousains. A nous d’être performants pour rendre à notre public tout ce qu’il nous donne tout au long de l’année.

Trois titularisations consécutives avec les Bleus, ça représente quoi ?

C’est plutôt bien de pouvoir enchaîner les matchs. Les dernières rencontres que j’avais pu enchaîner, c’était sur le banc. Cette fois-ci, j’ai eu la chance de jouer deux fois 80 minutes sur les deux premières rencontres. On verra bien de quoi sera fait la suite, mais ça fait énormément de bien dans la tête.

Avez-vous le sentiment d’avoir marqué des points ?

Je ne sais pas, mais je donne tout pour l’équipe. Nous sommes dans une période où des objectifs vont arriver pour tout un groupe. Chacun donne le maximum, peu importe le poste. Et ensuite, le staff fait ses choix. Je sais simplement que je prends énormément de plaisir à jouer.

Peu en vue face à l’Australie et l’Afrique du Sud, Romain Ntamack a l’occasion de sauver sa tournée d’automne sur une bonne note face au Japon. Bonne nouvelle, le demi d’ouverture du Stade toulousain va retrouver une pelouse qu’il connaît si bien...https://t.co/BBjEBpPt8b

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) November 16, 2022

Vous semblez plus serein. Vous confirmez ?

Je suis certainement un peu plus mature. J’ai un peu grandi, je suis peut-être un peu moins naïf et j’ai appris ce qu’était vraiment le très haut niveau. J’ai su me remettre en question, comprendre pourquoi je ne jouais pas. Et j’ai continué à travailler en club. C’est ce qui m’a fait progresser dans mon jeu. Le haut niveau ne tolère pas certaines choses que l’on peut se permettre tous les week-end en club. Il faut en prendre conscience. Et j’ai peut-être mis un peu de temps à le comprendre.

Par le passé, le XV de France s’est souvent relâché après de grosses performances. Avez-vous le sentiment d’être à l’abri d'un tel risque ?

Ça a été le mot d’ordre de la semaine. Il nous reste ce dernier match pour terminer cette tournée en beauté. Perdre dimanche, ce serait remettre en question ce qui a été fait contre l’Australie et l’Afrique du Sud. Manquer de respect à cette équipe du Japon, ce serait se mettre des bâtons dans les roues. On est donc vraiment focalisé sur ce dernier match.

?L'arrière toulousain devrait finalement être blanchi !https://t.co/T3HYGABXGn

— RUGBYRAMA (@RugbyramaFR) November 14, 2022

Beaucoup de choses ont été dites sur ce sujet. Personnellement, je ne me suis rendu compte de rien. C’est seulement une fois le match terminé, lorsque j’ai vu ce qui se disait, que j’ai discuté avec Jérôme (Garcès). Sur les images, il y a un angle qui joue en ma faveur, un autre en ma défaveur. Je crois qu’il y a eu beaucoup de bruit fait pour pas grande chose. Et puis, si réellement il y avait eu quelque chose de grave, l’arbitre serait revenu sur l’action en direct. Donc, pour moi, il n’y a pas de débat. Ça m’aurait fait chier de ne pas jouer à cause de ça. Mais l’idée est vite sortie de ma tête.