Icon Sport

XV de France - Fickou et Huget, qu’est-ce que ça peut changer ?

Fickou et Huget, qu’est-ce que ça peut changer ?
Par Rugbyrama

Le 15/11/2018 à 09:10Mis à jour Le 15/11/2018 à 09:17

XV DE FRANCE - En succédant à Geoffrey Doumayrou et Damian Penaud, Fickou et huget devront apporter à la fois leurs anciens automatismes toulousains et leur expérience. Suffisant pour dynamiter la ligne d’attaque du XV de France ? Et pourquoi pas...

On entend d’ici les sceptiques de tout poil : oui, si Gaël Fickou (39 sélections) et Yoann Huget (51) devaient fondamentalement changer quelque chose à la destinée du XV de France, il y a longtemps qu’on le saurait. Et oui, faute de repères et de vécu commun acquis sur la durée, il est illusoire de miser seulement sur l’intégration de deux hommes providentiels pour que le XV de France franchisse un cap en matière d’animation offensive. Toutefois, à bien y réfléchir, l’intégration des hommes pourrait bien changer la donne à plusieurs sujets, notamment un crucial au plus haut niveau : l’expérience.

Les deux erreurs de fin de match de Damian Penaud (mauvaise montée sur Kolbe, et ce fameux pied en touche sur le dernier ballon…), si elles sont largement imputables à sa découverte du poste d’ailier à haut niveau, sont là pour en prouver l’importance... En effet, avec 80 sélections cumulées, Huget et Fickou en cumulent cinq fois plus que les précédents titulaires. Tout sauf anodin, alors qu’un des gros problèmes du XV de France réside dans sa gestion des fins de match. Et tout sauf un luxe lorsqu’on sait pertinemment que les Argentins, en maîtres embrouilleurs, useront de tous les artifices pour faire sortir les Bleus de leur match…

Fickou, l’homme clé

Par ailleurs ? Il n’a échappé à personne qu’après avoir évolué de longues années ensemble au Stade toulousain, Gaël Fickou et Yoann Huget disposent malgré tout d’automatismes communs. De quoi renforcer la cohésion et la spontanéité du jeu de trois-quarts, avec leur vieux complice Maxime Médard… Doux fantasme ? Peut-être pas. En effet, il n’a pas échappé au XV de France que les deux ailiers argentins, Bautista Delguy et Ramiro Moyano, sont d’anciens "septistes".

Et que, pour imprévisibles que soient leurs appuis en attaque, les deux hommes ne sont pas des assurances tous risques en défense, à tel point que 70 % des essais concédés par les Pumas durant le dernier Four Nations l’ont été dans les couloirs extérieurs. Alors, comme le toit du stade Pierre-Mauroy sera là pour protéger les Bleus des intempéries, on se prend à rêver que pour ce XV de France en quête de séduction de son public, la vie belle passera par la balle à l’aile…

XV de France - Gaël Fickou face à l'Afrique du Sud

XV de France - Gaël Fickou face à l'Afrique du SudIcon Sport

Homme en forme du début de saison avec le Stade français, Gaël Fickou sera à ce titre l’homme clé de la partie. Succédant à un Geoffrey Doumayrou dont l’association offensive avec Mathieu Bastareaud n’a jamais porté ses fruits, l’enfant de La Seyne devra tenir le rôle du dynamiteur, capable de porter le danger aussi bien en portant le ballon qu’en le "poussant" en direction de ses ailiers. Au vrai, au vu de son début de saison, on l’en croit évidemment capable. À lui de le prouver, et de démontrer que ses aspirations à jouer principalement au centre en bleu sont bel et bien fondées...

Contenus sponsorisés
0
0