Icon Sport

En l'état, à quoi ressemblerait l'équipe de France face à l’Écosse ?

En l'état, à quoi ressemblerait l'équipe de France face à l’Écosse ?

Le 22/02/2021 à 17:03Mis à jour Le 22/02/2021 à 18:28

XV DE FRANCE - Aux cinq cas positifs chez les joueurs déjà annoncés en fin de semaine dernière (Dupont, Haouas, Villière, Marchand, Vincent) se sont ajoutés cinq nouveaux cas ce lundi matin (Baille, Mauvaka, Taofifenua, Ollivon, Dulin). Dès lors, à quoi ressemblerait le XV de départ des Bleus face à l’Écosse, dimanche ?

Ils étaient cinq dimanche, ils sont désormais huit titulaires des deux premières rencontres du Tournoi des 6 nations 2021 à avoir été mis à l'isolement et forfaits pour le match face à l’Écosse, dimanche (16 heures). Si le maintien de la rencontre à date reste encore à valider par le comité des 6 nations, au regard des évolutions de la situation sanitaire côté français, petit tour d'horizon ligne par ligne des solutions de remplacements côté français, en se basant sur la dernière liste communiquée.

Vidéo - Lafond: "Le réglement serait grotesque si France-Ecosse était annulé"

05:42

Serin ou Fickou capitaine ?

La première des choses sera de trouver à cette équipe un nouveau capitaine, en l'absence de Charles Ollivon. La situation s'est déjà présentée une fois, cet automne. Rattrapé par la limite du nombre de matchs, Ollivon avait quitté le groupe France prématurément. C'est Baptiste Serin qui avait alors hérité du brassard. Bis repetita sur ce France-Écosse ? On peut le penser, d'autant qu'en l'absence de Dupont, Serin devrait débuter. Une autre option émerge toutefois : à l'automne, Gaël Fickou ne figurait pas sur la feuille de match quand Serin avait pris le capitanat. Cette fois, le Parisien fait partie des joueurs à disposition. Fickou jouit d'une belle cote de popularité depuis l'arrivée de Galthié à la tête des Bleus, sur le terrain mais également dans le vie du groupe. Le brassard devrait donc échoir à l'un des deux.

Kolingar titulaire, Baubigny sur le banc

Avec la Covid-19 qui a frappé, c'est toute une première ligne qu'il faut reconstruire. Le trio Baille-Marchand-Haouas qui avait officié jusqu'ici est intégralement mis de côté. A gauche, l'absence est même double, avec celle de Jean-Baptiste Gros. En l'état des contaminations, Hassane Kolingar devrait débuter et Thierry Paiva effectuerait ses grands débuts, sur le banc des remplaçants. Au talonnage, la priorité irait à Bourgarit, Baubigny endossant le rôle de « finisseur » comme le dit Galthié. Comprenez « remplaçant », dans le langage courant. Enfin, à droite, malgré son faible temps de jeu ces dernières semaines en raison d'une blessure aux cervicales (il a repris la compétition il y a dix jours), Demba Bamba tient la corde pour débuter. Uini Atonio pourrait débuter sur le banc.

Cretin et Jelonch enfin associés

En concurrence depuis l'automne, avec deux profils différents, Dylan Cretin et Anthony Jelonch pourraient cette fois être associés. Le forfait du capitaine Charles Ollivon permet cela. Les deux joueurs devraient encadrer Grégory Alldritt, en numéro 8. Sur le banc, Cameron Woki apparaît le plus légitime.

Autumn Nations Cup - Anthony Jelonch (France) contre l'Italie

Autumn Nations Cup - Anthony Jelonch (France) contre l'ItalieIcon Sport

Serin-Jalibert à la charnière

Sans surprise, les absences de Dupont (Covid) et Ntamack (fracture de la mâchoire) profiteront au duo Serin-Jalibert. Une association légitime, dans la hiérarchie établie depuis treize mois par Fabien Galthié, et qui présente l'intérêt d'avoir déjà évolué ensemble, sous les couleurs de l'UBB.

Danty plutôt que Moefana ?

Au centre, l'absence d'Arthur Vincent (Covid) complète désormais celle de Virimi Vakatawa (genou). Pour accompagner Fickou, trois options sont à disposition à Marcoussis : Jonathan Danty, Pierre-Louis Barassi et Yoram Moefana. Le Parisien tient la corde. C'est vrai au titre de ses prestations récentes mais aussi de sa complémentarité avec Fickou, qu'il cotoie en club. Surtout, Danty plaît beaucoup à Shaun Edwards, pour son impact en défense.

Penaud et Thomas pour finir les coups

Face à l'Italie, Teddy Thomas avait débuté. Contre l'Irlande, c'est Damian Penaud qui lui avait été préféré. Villière mis hors course par le virus, les deux premiers cités pourraient cette fois occuper chacun une aile. Deux purs finisseurs, dont le premier point fort est la vitesse. Le XV de France gagnera ici ce qu'il perd en combativité, avec le forfait de Villière.

Bouthier de retour aux affaires

Arrière du XV de France pour le premier Tournoi des 6 nations, Anthony Bouthier a vu depuis Brice Dulin lui griller la politesse. Le Rochelais désormais contaminé par la Covid-19, Bouthier devrait retrouver le numéro 15. Une occasion à ne pas manquer, pour lui. Thomas Ramos, qui a l'avantage d'être buteur et polyvalent 10-15, semble tout désigné pour prendre place sur le banc.

Le XV de départ possible

15. Bouthier ; 14. Penaud, 13. Fickou, 12. Danty, 11. Thomas ; 10. Jalibert, 9. Serin ; 7. Jelonch, 8. Alldritt, 6. Cretin ; 5. Willemse, 4. Le Roux ; 3. Bamba, 2. Bourgarit, 1. Kolingar.

Contenus sponsorisés